Sortie de Ceux du mercure, chez Hydralune

Il est tout beau, tout neuf : mon nouveau roman, Ceux du mercure, est sorti chez Hydralune !

 

 

 

Automne 1890

Sainte-Victoire, la capitale de Kerys, connaît une paix relative : les brigades du mercure veillent au grain, contiennent les attaques d’Abominations et scellent les failles par lesquelles ces féroces créatures apparaissent.

Cette fragile quiétude vacille quand une bombe explose au cœur de la ville. L’enquête de la police semble impliquer un mécanicien des brigades du mercure. Le capitaine Honoré Rocheclaire doit faire la lumière sur cet incident. Mais rapidement, l’affaire prend des ramifications inattendues. Pourquoi des ressortissants austréniens, nation en froid avec Kerys, se mêlent-ils de la partie ? Que cache Maximilien Rocheclaire, le brillant oncle d’Honoré ? Pourquoi les Abominations, qui jusque-là s’étaient tenues tranquilles, recommencent-elles à attaquer ?

Face à ces questions, les certitudes que les mercuriens tenaient pour acquises pourraient bien voler en éclats…

 

Ceux du mercure est le premier tome d’une trilogie alliant univers steampunk et horreur lovecraftienne, le tout avec une bonne dose d’humour et des personnages au caractère bien trempé. Au programme : aventure, action, Abominations, corsets et hauts-de-forme!

 

 

Ceux du mercure inaugure une nouvelle trilogie, Kerys, qui mêle univers steampunk et ambiance lovecraftienne, action et humour, le tout servi par des personnages hauts en couleur. 

 

 

Il est disponible au format papier (et dédicacé de mes douces mains) ou en numérique sur la boutique Hydralune.

 

 

Envie d’en savoir plus? découvrez gratuitement le premier chapitre du roman !

 

Pour vous familiariser avec l’univers, vous pouvez aussi essayer Nouvelles de Kerys, disponible en papier, ou gratuitement en numérique chez Hydralune, Amazon, Fnac, Kobo ou Google play !

 

 

Bonne lecture !

 

 

Dead Beat – Jim Butcher

Résumé

Une nouvelle fois, Harry Dresden a des ennuis. Mavra, son ennemie jurée de la Cour Noire le fait chanter en menaçant d’envoyer Murphy en prison. Dresden doit retrouver pour elle un livre : le Mot de Kemmler, guide écrit par un fameux nécromancien, tué cinquante ans plus tôt par le Conseil. La situation se complique encore quand surgissent en ville des disciples du fameux Kemmler. Pourquoi sont-ils à Chicago ? Que recèle le livre perdu de Kemmler ?

 

Mon avis

On continue les aventures de Harry Dresden, toujours avec un certain plaisir. Après les vampires de la cour blanche, voilà que Harry doit affronter des nécromanciens.

Read more…

Blood Rites, Jim Butcher (Dresden Files 6)

Résumé

Harry Dresden est très surpris quand le vampire Thomas Raith vient lui demander un grand service : assister l’un de ses amis. Arturo, réalisateur de films X, pense être victime d’un sortilège qui touche les femmes de son entourage. Harry doit donc enquêter, mais réalise rapidement que cette affaire dépasse la simple histoire de vengeance, et que la cour blanche des vampires pourrait bien être impliquée…

 

Mon avis

On continue les Dresden files, avec passage en anglais, vu que la traduction française semble être interrompue.

Dommage, parce que ce tome confirme la qualité de cette série.

 

J’ai franchement passé un bon moment en compagnie de Harry. Comme pour les précédents tomes, on commence par une simple intrigue policière, qui va avoir des ramifications bien plus profondes.

C’est bien mené, sans temps morts. Il y a quelques raccourcis (genre un fax qui transmet mal et mange un nom crucial pour l’enquête…) mais rien qui m’ait fait hurler. Les rebondissements sont bien menés, il y a de grands moments d’action (notamment une descente contre un repaire de vampires).

Mine de rien, ce tome révèle pas mal de choses sur Harry, et surtout sur sa mère. Sans vouloir spoiler, il y a une grosse révélation, qui va changer beaucoup pour la suite à mon avis.

Read more…

Une étude en soie, Emma Jane Holloway

Résumé

Evelina Cooper, la nièce de Sherlock Holmes, s’apprête à vivre sa première saison dans la haute société londonienne. Mais quand de terribles meurtres secouent le manoir de son amie et hôte, la jeune femme se retrouve plongée au cœur d’un complot remettant en question le monopole des barons de la vapeur sur la ville. Une enquête à haut risque. D’autant qu’Evelina cache un dangereux secret et qu’elle ignore auquel de ses compagnons elle peut vraiment se fier : le beau et brillant aristocrate débauché qui fait battre son cœur ou son meilleur ami forain, qui ferait n’importe quoi pour elle.

 

Mon avis

Je dois avouer que je suis un peu embêtée pour écrire cette chronique, car je suis restée un peu sur ma faim avec ce roman. Il y a des aspects que j’ai trouvé assez moyens, et d’autres qui m’ont bien plu.

 

Read more…

Beyond heaving bosoms, Sarah Wendell et Candy Tan

 

 

Résumé

La romance… Personne n’admet en lire, et pourtant, c’est l’un des genres qui se vend le mieux. Alors qu’en est-il vraiment ?

À travers cet essai, Sarah Wendel et Candy Tan du site Smart Bitches, trashy books se livrent à un tour d’horizon de la romance et essayant d’analyser les différentes tendances de ce genre décrié par les critiques mais aimé des lecteurs.

 

 

Mon avis

Une fois n’est pas coutume, je ne vous propose pas la chronique d’un roman, mais plutôt d’un essai.

J’ai entendu parler de ce livre en écoutant un épisode Writing Excuses, où Mary Robinette Kowal le mentionnait en bien, en disant que pour les gens qui s’intéressent à la romance, c’est un livre très complet et drôle. Et Beyond heaving bosoms (que l’on pourrait traduire par « derrière des poitrines frémissantes) ne m’a déçue.

Je vais l’avouer tout de suite : la romance, ce n’est pas mon truc. Mais, la manière dont Mary Robinette Kowal a présenté le livre m’a donné envie d’y jeter un coup d’œil. Et puis, c’est vrai que la romance, c’est genre dont on prédit régulièrement la belle mort (à défaut de la petite. Ha ha.). Et pourtant, les romances sont toujours là, elles emplissent les étagères et le succès de certains sous-genres [comme la bit-lit] ne semble pas se démentir.

Donc, autant éviter de mourir idiote et rester sur des idées préconçues.

Des préjugés, il y en a beaucoup qui collent à la romance : sous-genre, mal écrit, véhiculant des clichés sexistes… C’est en partie vrai, mais les deux auteurs s’attachent à montrer que la romance est bien plus vaste que ça.

Moi qui n’y connaissais pas grand-chose, j’ai vu avoir un tour d’horizon de l’évolution du genre, depuis les années 70 jusqu’à maintenant. Les smart bitches ont accompli un gros travail de réflexion, visant à cataloguer les différents types de héros et d’héroïnes, les situations « types » qu’on retrouve dans la romance, les archétypes de relations et de décor à la romance. C’est très fouillé, il y a beaucoup d’exemples, ce qui fait que même un néophyte peut s’y retrouver.

Les auteurs ne mâchent pas leurs mots. Certaines choses les agacent au plus haut point [notamment la persistance du héros violeur] et elles ne se gênent pas pour le faire savoir et surtout démontrer pourquoi cet élément leur pose problème.

À l’inverse, elles sont ferventes défenseurs de la romance comme un genre à part entière, très riche et foisonnant, et je dois dire qu’après avoir lu cet essai, quelques-uns des titres cités vont probablement rejoint ma PAL.

Ce qui m’a aussi vraiment plu dans ce livre, c’est le style des Smart bitches : c’est drôle à lire. Elles sont crues, imagées, vachardes et ironiques, à se tordre de rire souvent. Franchement, rien que le style vaut le détour !

Si je devais émettre un bémol, ce serait au niveau de la faction de l’ebook en lui-même. En effet, une partie des notes de bas de page ne fonctionne pas, et les illustrations et schémas ne sont pas lisibles (et impossibles de zoomer avec la liseuse…).

En conclusion : un très bon essai, ludique et fouillé, à recommander à tous ceux qui s’intéressent, de près ou de loin, à la romance.