Deadline (Feed T2), Mira Grant

Résumé

 

La Vérité ne restera pas enterrée… les morts non plus.

Shaun Mason part à la dérive. Il a tout perdu, et l’homme de terrain qui taquinait le mort-vivant au petit déjeuner n’a plus le goût de rien, si ce n’est celui de la vengeance. Lorsqu’une chercheuse rebelle du CCPM lui demande son aide, une horde de zombies affamés sur les talons, Shaun découvre, effaré, la véritable étendue du complot que sa sœur et lui avaient mis au jour. Les implications à l’échelle médicale autant qu’humaine dépassent tout ce qu’ils avaient imaginé. Le virus n’a jamais frappé au hasard et le temps presse : il lui faut démasquer les responsables dans l’ombre avant qu’un second Jour des Morts balaie les survivants…

 

 

Mon avis

 

J’avais beaucoup aimé le tome 1 pour son mélange entre post-apo zombie et investigation journalistique, et son univers post Jour des Morts très fouillé. J’ai replongé avec plaisir dans cette série.

 

 

Un mot avant de commencer la chronique : si vous n’avez pas lu le tome 1 et que vous souhaitez le lire, passez votre chemin !

Je ne peux pas expliquer en quoi le tome 2 m’a plu sans spoiler grandement la fin de Feed.

 

Vous voilà donc prévenus.

 

Nous retrouvons donc Shaun quelques mois après la mort de Georgia et en piteux état. En effet, lui qui n’a jamais été facile à vivre fait preuve d’un caractère exécrable, il se replie sur lui-même et parle en plus à sa sœur morte, qui habite une partie de son esprit.

Shaun est fou, mais en a conscience, et continue malgré sa dépression et malgré ses problèmes mentaux à chercher la vérité, pour Georgia.

 

Côté personnages, on retrouve bien sûr Shaun, et Mahir qui apparaissait dans le tome 1. On découvre Alaric, Maggie et Becks, qui vont épauler Shaun. Ils sont sympathiques, bien campés avec chacun leur personnalité et leurs travers. J’ai aimé les suivre, même si je me suis plus attaché à Shaun (probablement parce qu’il est le narrateur de toute l’histoire).

 

La vérité, et le lot de problèmes qui l’accompagne, arrivent avec une scientifique du CCPM qui trouve refuge auprès de Shaun et de son équipe et qui leur amène un dossier explosif au sujet du virus.

Je ne peux en révéler plus sans spoiler un des twists de l’histoire, mais je dois avouer que c’était bien mené, et que quand on réfléchit aux implications pour Shaun et surtout pour la défunte Georgia, on se dit « ouch ».

Si le premier tome était plutôt une enquête journalistique, celui-là vire au thriller politique. Il est beaucoup plus centré sur l’action que sur la politique et les manigances (ce qui est logique quelque part, vu qu’on est passé du point de vue de Georgia à celui de Shaun).

On découvre peu à peu les ramifications du complot mis au jour par Georgia.

 

Par moment, ça m’a paru un peu gros quand même. J’ai peur qu’on perde en crédibilité avec la suite de l’histoire. J’attends donc de voir comment tout ça va évoluer dans le tome 3 avant de me prononcer.

Il y a quelques longueurs dans le roman, des moments où les personnages sont un peu perdus (et le lecteur aussi). Comme pour le premier tome, l’auteur a tendance à répéter les informations plusieurs fois (dans le premier tome, on avait droit à toutes les sauces au syndrome KA rétinien de Georgia, là, on nous répète que Shaun parle à sa sœur morte dans sa tête et qu’il sait qu’il est fou. Au bout d’un moment, c’est bon, on a compris !).

Mis à part ça, c’est un roman assez addictif, parce que malgré ces baisses de forme passagère, le rythme est bon et les révélations suffisamment bien dosées pour maintenir l’intérêt.

Ce tome introduit vraiment de gros changements, on découvre une partie de la vérité sur le virus, sur l’implication et le travail réel du CCPM, mais on réalise aussi que lors du premier tome, Georgia n’avait pas dit la vérité sur tous les sujets…

Les derniers chapitres sont vraiment haletants, et rebattent totalement les cartes. Le tome se termine sur un bon cliffhanger (même si je me doutais que ça allait finir comme ça) et donne vraiment envie de lire la suite.

Ce billet a zero commentaire

Soyer le premier à commenter.!

Laisser un commentaire

essay | My Sitemap