Feed, Mira Grant

51oGovp-MPL

 

Résumé

 

2034. Il y a vingt ans, l’humanité a vaincu le cancer. Le rhume n’est plus qu’un mauvais souvenir. Mais elle a créé une chose terrible que personne n’a été capable d’arrêter. Une infection virale. Qui s’est propagée à une vitesse redoutable, le virus prenant le contrôle des cerveaux, avec une seule obsession : se nourrir. Issus de cette génération sacrifiée, Georgia et Shaun Mason sont les maîtres de la blogosphere, devenue le seul média indépendant proclamant la vérité sur ce qui se passe derrière les barricades. Shaun, la tête brûlée, et Georgia, l’âme du duo, enquêtent sur l’affaire la plus importante de leur carrière: la sinistre conspiration qui se cache derrière les infectés. Et ils sont bien décidés à faire éclater la vérité, même s’ils doivent y laisser la vie.

 

 

Mon avis

 

Ça faisait un petit moment que j’avais entendu parler de ce livre, plutôt en bien, d’ailleurs. J’ai profité de l’opération 10 k de Bragelonne pour lui faire rejoindre ma PAL, PAL qu’il a d’ailleurs quitté assez rapidement.

 

 

Et là, c’est un vrai coup de cœur.

 

 

Je ne suis pas une grande fan des histoires de zombies, mais là, j’ai été happée par l’histoire dès les premières pages.

On suit Gergia Mason, la narratrice, son frère Shaun et leur amie Buffy, tous les trois bloggeurs reporters dans une Amérique post Jour des morts.

L’univers mis en place est très détaillé, et surtout très crédible. Dans ce monde qui a survécu à une invasion zombie et qui doit tous les jours affronter la menace des morts vivants restants, beaucoup de choses ont changé : certaines villes, et régions, sont devenues des déserts. Les habitants vivent dans la peur, avec des normes de sécurités drastiques.

La loi a évolué pour prendre en compte les risques relatifs aux zombies, l’architecture, la manière dont les gens sociabilisent, tout a changé.

J’ai vraiment adoré tout cet aspect, qui se révèle par petites touches, au fur et à mesure des péripéties des Mason.

 

 

J’ai aussi aimé tout le travail sur le journalisme et les blogs. Car dans cette Amérique future, les bloggers, qui ont été les premiers à réagir lorsque les morts ont commencé à se relever, ont acquis une notoriété presque aussi grande que les médias traditionnels.

On suit donc Georgia, Shaun et leur équipe à travers la campagne présidentielle, alors qu’ils tentent d’asseoir leur position de blogger et de récupérer des points d’audience, de rester tout à la pointe de l’actualité.

Cet aspect-là est aussi passionnant que la chasse aux zombies, à vrai dire, et comme pour l’univers mis en place, c’est très réaliste et prenant.

 

L’histoire est très bien menée : on commence par la couverture de la course à l’investiture d’un candidat à la présidentielle. Mais très rapidement, l’histoire prend une tournure bien plus sombre et sinistre.

Je ne peux pas en dire plus sans spoiler l’histoire et gâcher l’un des retournements du roman, mais les personnages ne seront pas épargnés et rapidement, les enjeux dépassent la simple investiture.

 

 

Les personnages sont aussi très réussis : Georgia, jeune journaliste en quête de la vérité, son frère Shaun, tête brûlée comme on n’en fait plus, Buffy, technicienne de génie.

J’ai adoré la relation entre Georgia et Shaun, on sent bien toute leur complicité, et l’affection qu’ils se portent. Quand Shaun se met en danger, on se surprend à trembler pour lui.

Les personnages commencent un peu stéréotypés (la journaliste fouineuse, le casse-cou, la geek), mais ils évoluent au fur et à mesure du roman et gagnent vraiment en profondeur.

 

 

Si je devais faire un reproche à Feed, c’est de parfois répéter des informations (notamment au sujet des yeux de Georgia, c’est bon, au bout d’un moment, on a compris qu’elle souffre de photosensibilité et qu’elle ne peut pas vivre sans ses lunettes polarisées).

Je regrette aussi que les parents Mason ne soient pas plus approfondis, parce que dans le genre famille en apparence modèle, mais en réalité dysfonctionnelle, ils se posent quand même là.

 

 

A nouveau, sans vouloir spoiler, la fin m’a vraiment bluffée, et du coup, j’ai hâte de lire la suite pour voir comment tout ce petit monde va s’en tirer (ou pas…).

 

 

En conclusion  : un vrai coup de cœur pour ce roman, à mi-chemin entre histoire de zombies et thriller politique.

 

 

 

 

Ce billet a zero commentaire

Soyer le premier à commenter.!

Laisser un commentaire