Le pacte de Sliter (l’Epouvanteur T11), Joseph Delaney

Sliter

Résumé

Sliter vit sur son propre domaine dans le Nord, où il exploite des humains et s’abreuve de leur sang. C’est un mage Kobalos, une bête à l’apparence d’un loup qui se déplace sur deux pattes. Le jour où le fermier Rowler meurt, Sliter n’a qu’une envie : dévorer ses trois appétissantes filles. Seulement, il a conclu un marché avec cet homme qu’il se doit d’honorer : en échange de Nessa, la fille aînée qu’il compte vendre comme esclave, il a promis d’épargner les deux plus jeunes et de les conduire chez leur oncle et tante. Les trois soeurs terrifiées n’ont pas d’autre choix que de suivre cette créature assoiffée de sang. Commence alors un long périple dans des conditions extrêmes, sur les terres gelées du Royaume du Nord, où vivent des bêtes démoniaques et sanguinaires…

 

 

Mon avis

J’adore la série de l’Epouvanteur, jusque-là, j’ai aimé tous les tomes et j’attends la conclusion de la série avec impatience. Mais je dois avouer que je suis un peu mitigée sur le Pacte de Sliter.

L’histoire est bien menée, les personnages très travaillés et assez sombres. J’admire dans un livre jeunesse d’avoir pris le parti de donner à la parole à un personnage comme Sliter. Il n’est pas humain, ne possède pas les mêmes valeurs nous, réagit différemment, pense différemment. Il narre l’histoire en compagnie de la jeune Nessa et c’est bien vu, car cela permet d’opposer les convictions de ces deux personnages.

La tonalité est encore plus sombre que le monde de l’Epouvanteur, car le sort réservé aux jeunes filles capturées par les Kobalos est peu enviable (on parle quand même d’esclavagisme, de torture et de viol).

Comme pour le reste de la série, Joseph Delaney traite ces thème sombres sans jamais sombrer dans le sordide ou le graveleux.

L’histoire est palpitante du début à la fin et on se demande comment cela va finir et comment Sliter va concilier ses devoirs, ses convictions et ce qu’il commence à ressentir pour Nessa.

 

Là où pour moi ça a coincé, c’est qu’on avait quitté Tom alors que sa mère venait de lui révéler que pour abattre le Malin, il devrait tuer Alice, et là, on embraye sur une histoire totalement différente, avec un nouveau pays, de nouveaux personnages…

J’ai été très frustrée et, à part l’intervention de Grimalkin, égale à elle-même (c’est-à-dire totalement badass, j’adore ce personnage), je ne vois pas trop ce que ce tome apporte à l’histoire. J’ai plus eu l’impression de lire un spin-off qu’un des tomes de la série.

 

J’attends donc avec impatience le tome 12, qui devrait conclure la saga de l’Epouvanteur.

 

Achetez le livre sur

Amazon, Itunes, Votre libraire

 

 

Ce billet a zero commentaire

Soyer le premier à commenter.!

Laisser un commentaire