Proven Guilty, Jim Butcher (Dresden Files T8)

Résumé

Cette fois, ce n’est pas un client qui vient trouver Dresden mais une de ses connaissances. Molly, la fille de Michael Carpenter, le chevalier de la croix, a besoin de son aide pour faire la lumière sur une agression survenue lors d’une convention de film d’horreur.

Mais tout se complique quand de nouvelles attaques ont lieu, perpétrées par les plus grands méchants de films. Qui sont ces monstres qui incarnent des superméchants pour frapper ? Qui a intérêt à terrifier ainsi les spectateurs ? Qui est ce mage noir contre qui le Conseil a averti Dresden ? Beaucoup de questions dont les réponses pourraient amener encore plus d’ennuis.

 

Mon avis

On continue avec plaisir la série des Dresden Files. Je dois avouer que j’ai trouvé le début un petit peu long, poussif par moments. Certes, il faut reprendre là où le tome précédent s’était arrêté et redonner au lecteur des éléments. Mais j’ai trouvé ça vraiment trop appuyé.

 

Par contre, une fois que la machine est lancée, tout s’enchaîne avec fluidité, et j’ai vraiment passé un très bon moment à la lecture. Je me demande d’ailleurs si ce n’est pas mon tome préféré de la série pour le moment.

On reprend les codes de la série : une enquête qui va révéler des ramifications bien plus profondes, mais cette fois, avec plus d’ambition. D’ordinaire, Dresden doit gérer un seul ennemi, là, on retrouve pas mal d’antagonistes des précédents tomes. Ça fait presque plaisir d’en retrouver certains (qui sont des saletés, mais qui sont cools). Ça fait aussi du bien de revoir des personnages comme Lily et Fix.

L’histoire est mine de rien assez complexe, avec de vrais moments de frousse pour les personnages, des passages épiques et d’autres riches en émotions. Ce tome approfondit beaucoup l’univers. J’ai eu la sensation que la série était à un tournant, que la guerre allait prendre une nouvelle dimension et que Dresden était vraiment passé dans la cour des grands. À voir si ça se confirme dans les prochains tomes.

 

Autrement, dans les choses que j’aime, il y a les personnages, Dresden en tête qui une nouvelle fois, en prend plein la figure pour notre plus grand plaisir. Murphy et Thomas ne sont pas en reste non plus. On découvre aussi la jeune Molly, ado rebelle qui aura à mon avis, une importance cruciale dans les prochains tomes.

La plus grosse révélation pour moi, c’est celle de Charity Carpenter, qu’on connaissait en mère de famille hostile à Dresden et qui révèle ici de nouvelles facettes. Moi qui ne l’aimais pas, elle a su me conquérir…

 

Dans les choses que j’aime dans les Dresden Files, c’est l’humour, et ce tome ne fait pas exception à la règle. Entre les situations comiques, les bons mots, l’humour noir de Dresden et les clins d’œil, je me suis vraiment régalée.

 

En résumé : Grand moment de lecture, peut-être mon tome préféré de la série.

Ce billet a zero commentaire

Soyer le premier à commenter.!

Laisser un commentaire

essay | My Sitemap