La revanche de l’Epouvanteur (L’Epouvanteur T13), Joseph Delaney

Résumé

John Gregory l’épouvanteur se sent vieillissant. Alors qu’il prépare son testament pour léguer à Thomas Ward ses deux principales maisons, une pensée l’obsède encore : détruire à tout jamais le Malin. Il découvre que, pour cela, son apprenti doit accomplir un rituel barbare lors de la prochaine fête d’Halloween. Ce dernier doit y sacrifier celle qu’il aime le plus, la jeune sorcière Alice… mais en est-il capable ? L’Épouvanteur et son apprenti décident de chercher une autre solution pour empêcher le Mal de triompher. Bientôt Alice disparaît, et de bien sombres événements ne cessent de tourmenter Thomas Ward…

 

Mon avis

ça y est, dernier tome de la série de l’Épouvanteur.. Enfin, en théorie (j’y reviendrai plus amplement).

Après un passage dans l’Obscur avec Alice, on retrouve Tom qui se prépare à affronter le Malin pour tenter de le défaire.

Cette fois, il ne sera pas seul, car il s’allier avec d’anciennes ennemies pour tenter d’arrêter les forces obscures. La situation se complique encore à cause d’une défection d’Alice…

 

Globalement, j’ai bien aimé ce tome. J’ai trouvé que Tom avait beaucoup mûri, que le moment où il réalise la trahison d’Alice est très poignant et bien mené.

C’est un final plutôt épique, avec une vraie bataille rangée de sorcières, où Grimalkin s’illustre (comme d’hab, suis-je tentée de dire) et où l’on mesure à quel point Tom a changé et est devenu fort. On a enfin quelques explications sur la fameuse pierre des Ward et le rôle qu’elle doit jouer dans cette histoire.

 

Malgré tout, je mettrai quelques bémols à ce tome. Certains éléments sortent un peu de nulle part : le revirement d’Alice, le mage noir, la naissance du nouveau dieu, l’arrivée des Kobalos. Certes, c’est la fin d’un cycle vu qu’il se conclut avec l’ascension de Tom au statut d’Épouvanteur à part entière, mais on sent que ce n’est pas la fin de l’histoire non plus et que tous les secrets n’ont pas été révélés.

J’attends du coup la suite avec impatience !

Ce billet a zero commentaire

Soyer le premier à commenter.!

Laisser un commentaire