Découvrez ici les critiques parues pour la série Kerys !

 

Tome 1 : Ceux du mercure

 

 

 « Je suis rentrée dans l’histoire en un rien de temps, portée par un style très simple et une excellente intrigue. Après quelques chapitres de mise en place et de présentation des personnages, je n’ai plus refermé le livre. L’histoire se déroule à un rythme assez rapide sans pour autant donner l’impression de brûler les étapes. […] 

de belles tenues Nouvelle Époque, des armes qui font « boum », un trio particulier, de l’humour, de la tristesse. Un concentré de bonnes choses pour faire un bon roman. « 

Les Pipelettes en parlent

 

« Concernant l’intrigue, elle est très vite addictive. On pense pouvoir s’arrêter à la fin de la situation présentée mais une autre s’enchaîne après les explications. Comme on veut tout savoir et tout comprendre, on est obligé de garder le livre en main. Les révélations sont surprenantes. Je ne m’y attendais pas. Ça m’a permis de comprendre pourquoi le roman n’a pas été mis dans une autre classification. Même le commissaire se fait avoir (un personnage malin et sournois qui n’a pas fini de nous surprendre non plus je pense). L’action est remarquable et très bien écrite. L’auteure nous permet de respirer pendant les combat mais pas trop non plus. »

Sortilège des mots

 

 » Je retiens de cette lecture, outre une plume agréable, des personnages charismatiques. Que ce soit Ripley (j’adore !) ou Artémise, les femmes ont la part belle et de vrais rôles, ce qui change de beaucoup de romans SF ou fantasy.

Certes, c’est une femme qui écrit et pour une fois, on ne cantonne pas les héroïnes à des rôles de méchantes, potiches ou amantes. Ici, elles prennent des risques, des décisions et malmènent Honoré en d’affriolantes levées de jupons et autres coquetteries tout aussi drôles qu’efficaces. Mais derrière ces artifices, les caractères de ces dames et leurs cursus démontrent que le sexe dit faible ne mérite pas ce surnom.

La seule qui m’ait déplu, au départ, se nomme Erika. J’ai eu beaucoup de mal à la cerner (bravo) et j’ai peu à peu ressenti une ambivalence envers elle (rebravo). Éprouver des sentiments en lisant un personnage est une preuve de réussite ! »

Les mots de Nanet

 

 

Nouvelles de Kerys

 

 

« Alors à lire avant? À lire après? L’auteure elle-même m’a conseillé de faire à mon choix. 

Un point commun à nos chers inventeurs rencontrés. Ils semblent tous un peu fous. Inventeur hors pair, bricoleurs de génie mais sensiblement tous un peu foldingues. C’est aussi un point supplémentaire qui me donne envie d’en savoir plus sur cet univers. 

Je dirai donc à lire avant le roman. Mais je vous confirmerai cela une fois celui-ci lu 😉

En attendant j’avais beaucoup aimé le style et la plume de Catherine Loiseau avec les aventures de la Ligue des ténèbres. Ces petites nouvelles confirment mon engouement car elle sait manier l’action et l’humour tout comme la dérision et l’émotion. A découvrir donc sans modération. »

Les passions d’Aely