La Ligue des ténèbres : livre d’or

Cette page recense les critiques parues sur la Ligue des ténèbres

 

Saison 1 : la Tédesplen

 

 

« J’ai vraiment beaucoup aimé ! Le scénario est vraiment original avec des personnages haut en couleur. Il va être difficile de vous en parler sans trop dévoiler l’histoire. Nous avons Bonie and Clyde, l’irlandaise au caractère bien trempé et le savant fou. Cette fine équipe cherche à devenir les maîtres du monde, non pour le faire à leur image mais un monde où ils se sentent bien. Leurs plans semblent toujours être parfait mais… Bref, ça je vous laisse le découvrir.

L’intégrale de cette saison 1 est composé de 8 épisode, cela donne un bon rythme à l’histoire et nous laisse le temps de découvrir ces personnalités somme toute attachantes. De plus l’auteure, nous emmène dans son univers, de ses lectures semble t’il. Comme je le disais plus haut c’est vraiment original, ça se lit tout seul, ce livre nous emmène. c’est très agréable à lire. Je vous le conseille !!! »

Prose café

 

« Quant à la version papier, elle est très réussie physiquement : la couverture est toujours signée Sylvie Sabater, agrémentée de nombreux petits détails amusants sur la constitution de la Tédesplen, sous forme de croquis annoté.
L’animal pèse son poids : 350 pages tout de même, de belles heures de (re)lecture en perspective ! Et accessoirement, un beau cadeau à offrir pour Noël »

Roxanne Tardel

 

 

« Son travail est remarquable et on peut sentir qu’elle a effectué de nombreuses recherches, d’ailleurs visibles grâce à ses tableaux pinterest. En prime, on trouve à la fin du volume des anecdotes et des commentaires permettant de mieux cerner le contexte et des conseils de lecture.

Avec légèreté mais aussi beaucoup de dynamisme, il est facile de s’intéresser aux aventures de notre joyeuse bande de compères.

Je regrette simplement que les illustrations de chapitres n’aient pas été intégrées à ce volume tant elles sont magnifiques ❤ . »

Yoda Bor

 

 » Au fur et à mesure de ces voyages, nos compagnons et leurs buts évoluent (et leurs machines aussi), et c’est ce qui donne l’unité des épisodes. Même si du coup, j’ai trouvé que c’était la seule chose qui donnait une unité à cette première saison. Je trouve que les épisodes restent trop dissociables (ou alors c’est fait exprès, pour que ça puisse être lu indépendamment?).

Pour ce qui est de la ligue j’ai bien aimé son côté hétérogène. Samantha assez sérieuse et raisonnable, le savant un peu pété… Après j’ai trouvé que Sam n’était pas toujours cohérente avec elle même. Au début elle paraît très droite et pleine de morale alors que elle se laisse facilement guider sous prétexte de surveiller ses compagnons. Enfin le tout reste à prendre plutôt dans le côté comique.

En bref : J’ai plutôt bien aimé mais si certaines choses me chiffonnent, j’en ressors plutôt mi-figue. »

Merveilles livresques

 

 

« Le livre se lit assez rapidement et l’écriture de Catherine Loiseau est très fluide. L’histoire peut souvent se répéter mais jamais je ne me suis ennuyé. L’humour de nos héros, le caractère de notre héroïne principale, Samantha, font que c’est très entraînant. Leur volonté de conquérir le monde n’a pas éveiller plus que cela mon intérêt mais les situations improbables dans lesquelles se mettent Le professeur Nutter, Ginger, Tom et Sam m’ont beaucoup amusé et ont contribué à me faire passer d’excellents moments.

J’ai hâte de savoir ce que réserve l’avenir à nos héros, vu les indices laissés à chaque début de chapitre. Je suis intrigué, je me pose des questions, maintenant que je me suis attaché aux personnages, et j’ai peur de découvrir ce qui leur ai arrivé. »
 

 

 

 » Tout serait normal si le savant ne serait pas… comment dire… avec des idées toutes plus folles les unes que les autres… Au fait, aucun rapport avec Samantha, mais Lady Astley est une fausse Lady 😉

J’ai beaucoup aimé ce roman original. Merci encore à l’auteure pour ce partenariat ! »

Noémie Bookeuse

 

« Les références littéraires sont multiples, les ambiances également. Découvrir ces différents épisodes, c’est une façon de découvrir des pans de l’imaginaire qu’on ne connaissait pas et qui pour beaucoup sont pourtant déjà des références. Il faut reconnaître à Catherine Loiseau une érudition rare dans le domaine, et une volonté de faire découvrir aux lecteurs ces autres univers. Il faudra gratter un peu sous les mots, aller sur le site de l’auteur pour se renseigner sur ces hommages, et on rejoint peut-être là plus une démarche de lecteurs de SF que de fantasy classique. Cela n’est que du détail, mais cela enrichit l’histoire.

[…]

Si quelques épisodes m’ont moins correspondu (Isbehel par ex), je suis une grande fan de l’épisode avec le lapin d’Alice (La Ligue au pays des merveilles) avec l’inégalable Pr Nutter. J’ai également beaucoup apprécié  l’épisode  avec les vampires(Un voyage sang à crocs) même si j’avoue ne pas avoir saisi toutes les références (comme quoi le plaisir pur de la lecture se passe de toute explication)… L’ambiance dans le manoir de la Porte Interdite est aussi très réussie, à mon goût. »

Andréa Deslacs

 

 » En bref, la première saison de La ligue des ténèbres est un roman que j’ai aimé découvrir. Léger, sympathique, avec une écriture fluide et une bonne touche d’humour, j’ai passé un bon moment malgré plusieurs faiblesses. C’est un livre sans prise de tête, à prendre au second degré, parfait pour se changer les idées. « 

Les livres de Sweet Meli

 

 » Je me suis amusée tout au long de ma lecture, le sourire aux lèvres à de nombreuses reprises, j’ai adoré chaque instant de cette lecture. L’évolution des personnages, les décors plantés de façon imagée et digne d’une série fantastique m’ont rendu accroc à cette série. 

C’est un coup de cœur que cette première saison et j’ai donc hâte de découvrir la suite des aventures de nos quatre énergumènes dans leur conquête du monde. « 

Les passions d’Aely

 

 

« La Ligue des Ténèbres, saison 1 de Catherine Loiseau fut une excellente découverte. Beaucoup de talent, beaucoup d’humour, bref, je rempile dès mars pour la saison 2 et je vous conseille vivement de découvrir ce petit roman feuilleton.
  Pour finir, je tiens à féliciter Catherine Loiseau pour son blog, elle y donne de nombreux conseils pour les apprentis écrivains et je trouve cela très généreux de sa part de partager ses découvertes et son savoir-faire (^-^) Bravo ! »

Les lectures de Mina

 

 

Saison 2

 

 

 » De plus autre point qui fait que j’adore cette série c’est la manière qu’a l’auteure d’utiliser les aventures de ses héros pour nous plonger dans les genres les plus en vogue du moment. Au travers de leurs voyages transplanaires, le lecteur va lire à la fois de l’urban fantasy, du post-apocalyptique, rencontrer des morts-vivants à la walking-dead, du Space opéra avec accessoirement quelques personnages de Star Wars, ou de Stargate, un peu aussi de cyber punk et j’en passe. 

Même mon genre favori, le Steampunk a eu droit à son petit moment de gloire. 

Cette saison 2 m’a encore une fois fait sourire, ronchonner et surtout réfléchir pour retrouver toutes ces petites astuces et images tirés des lectures et visionnages de l’auteure. 

J’adore les suivre dans tous ces mondes et j’ai hâte de découvrir avec la saison 3 le monde final dans lequel ils vont évoluer et les circonstances qui ont amené Samantha à se grimer en ce magicien bizarre qui nous raconte ses mémoires en début de chaque chapitre. « 

Les passions d’Aely

 

 

« Comme lors de la saison précédente, les membres de la Ligue parcourent un nouveau monde à chaque épisode, excepté lors des 2 derniers, qui se suivent. En sus, un épisode bonus, La chambre forte. Catherine Loiseau continue d’explorer différents genres et différentes époques, à chaque nouveau voyage : la gladiature, la renaissance, l’urban fantasy, le space opera, les zombies, l’Orient, le cyberpunk. On retrouve la légèreté et le dynamisme de la saison 1, bien qu’un ton un peu plus sombre vienne parfois s’inviter dans le récit.

En introduction à chaque aventure, les mémoires d’une Samantha bien plus âgée, seule et sur un monde où elle cache sa véritable identité… Que lui est-il arrivé ? Où sont passés les autres ? Des réponses que j’espère vivement avoir dans la 3e et dernière saison ! »

Les pipelettes en parlent

 

« Une saison 2 bien meilleure que la première, même s’il reste quelques points qui m’ont titillée, j’ai passé un bien meilleur moment et j’ai hâte de retrouver La ligue des ténèbres dans la suite des aventures (en plus, des petits extraits dans le futur annoncent des aventures bien intéressantes). »

Sphinxou

 

 » J’ai adoré, tout comme la saison 1. C’est une histoire fraîche. Lors des premiers épisodes ont retrouve l’équipe de bras cassés que constitue la ligue, un peu à la Team Rocket (Pokémon). J’ai eu peur que cela ne soit un remake du premier intégrale… mais non.

Leur rencontre avec L’Union des parfaits a changé la donne, ils rentrent dans une quête et de cela j’ai beaucoup aimé. Les personnages ont dû évoluer, de monde en mode, chacun dans leurs compétences dans une bataille entre le bien et le mal mais… Est-ce que les ténèbres sont ils synonyme du mal ?

Nous ne sommes plus dans le fantastique teinté de steampunk mais nous entrons aussi dans des univers de fantasy, de science fiction. Catherine Loiseau nous régale avec ces changements de mondes et nous emmène aspire avec sa plume.

La Ligue des ténèbres est pour moi une très agréable découverte, à la limite du coup de coeur.

Très bonne lecture dans le multi-mondes ! »

 

Prose Café

 

 

Critiques par épisodes

 

Épisode 1 : le savant, le voleur et l’arnaqueur

 

« Les premières aventures de La ligue des ténèbres fournissent un divertissement très agréable et préfigurent d’une histoire prometteuse et riche. Je serai au rendez-vous pour la suite ! »

Les pipelettes en parlent (épisode 1 à 3).

 

« Au final, ce premier épisode est un début très prometteur : les personnages sont tout de suite attachants (avec une petite mention pour le professeur Nutter et sa folie douce, que j’aime vraiment beaucoup) ; on est dans une ambiance assez light (ce qui change un peu de la dark fantasy, même si c’est cool !) avec un humour présent et léger, bien dosé ; l’histoire est bien construite et maintient bien le suspens tout du long, et le côté steam rend le tout encore plus sympathique. »

Roxanne Tardel

 

« Les autres personnages sont rapidement esquissés mais le professeur Nutter, qui au premier abord a tout juste l’air d’un brave petit vieux à la Tournesol, pourrait bien se révéler plus dangereux que prévu sans même le vouloir vraiment. Il n’y a pas d’intrigue en soit puisque ce premier épisode ne sert qu’à présenter les personnages mais j’ai déjà hâte de lire le prochain tant le quatuor mis en place m’a l’air prometteur. »

Yodabor

 

« Le contexte de cet histoire est très bien décrit, on s’immerge très facilement dans le Londres victorien que nous présente l’auteur. Pas d’anomalies, on sent bien qu’elle connait son sujet à la perfection. Les détails sont très convaincants, qu’il s’agisse de la ville, des habitudes de ses citoyens ou des tenues ou accessoires. L’ombrelle, cet incontournable du genre ! Un vrai régal ! »

Wonderbook

 

« J’ai été attirée par la couverture au dessin et aux couleurs très steampunk, genre que j’apprécie particulièrement.
J’ai apprécié la lecture de cet épisode. On y découvre des personnages aux tempéraments bien trempés, un Londres victorien assez bien dépeint et une aventure riche en rebondissement. Je me suis tout de suite attachée à Samantha et je ne manquerai pas de suivre cette saga avec intérêt. A découvrir ! »

Louisa Casal

 

« Catherine a réussi complètement à me charmer avec Samantha, cette jeune femme londonienne qui n’a pas la langue dans sa poche pour l’époque. Justement, c’est ce qui lui cause bien du souci dans la vie de tous les jours. Pour ma part, ce feuilleton épisodique nous transporte directement dans ce Londres des années 1880. C’est un véritable voyage dans le temps! L’auteure maîtrise son sujet à la perfection et sa passion pour cette époque transparait dans sa plume. Elle est captivante, enivrante avec une touche juste bien dosée d’humour légèrement sarcastique par moment. Le cocktail parfait pour devenir accro à cette saga. En tout cas, c’est ce qui est arrivé pour moi lllolll Je n’avais même pas fini le 1er feuilleton que j’achetais le numéro 3 et pré-commandait le 4e. »

Frogzine

 

« L’ensemble est plein de rebondissements et entraînant. Le savant, le voleur et l’arnaqueuse est un premier épisode vif, attractif, qui nous donne envie d’en connaître davantage. »

Sariahlit

 

« Premier épisode d’une série steampunk qui prend son ancrage dans l’Angleterre Victorienne, ce texte nous permet de découvrir les personnages principaux, sur un ton plein d’humour qui laisse présager de bons moments dans les prochains épisodes.
Les personnages sont attachants, tous ont leurs particularités et sont bien campés.
Vivement le prochain épisode pour découvrir la suite de l’histoire. »

Rachel F.

 

 

Épisode 2 : un plan sans faille

 

« ce fut à nouveau un bon moment de lecture, avec du rebondissement et de l’humour (mention spéciale au premier essai réel de la couronne !) On sent que « l’introduction » se termine avec cette nouvelle, et qu’à partir de la suivante, on va passer aux choses sérieuses.
Heureusement, parce que le suspens de fin est tout de même difficilement tenable ! »

Roxanne Tardel

 

« J’ai enchaîné tout de suite cet épisode après le premier. L’écriture est très solide, tout se met en place à un bon rythme et je suis particulièrement fan du côté Pieds Nickelés de la Ligue des Ténèbres, très loin d’être infaillible. Les personnages sont franchement attachants et on a envie de les suivre dans leurs délires. »

Frédéric M.

 

« La lecture est très plaisante et le scénario survolté ne laisse pas un instant de répit. L’histoire et les personnages sont toujours autant intéressants et servis par une très jolie écriture mais je ne suis pas la plus grande partisane de cette publication en chapitres qui interrompt bien trop fréquemment le récit. »

Yodabor

 

« Encore une fois, la plume de Catherine m’a séduite. L’histoire est très bien menée et l’on a réellement l’impression d’être à cette époque. D’ailleurs, je pense que j’aurais bien aimé m’y retrouver afin de bricoler des inventions. Samantha est toujours aussi « hors norme » pour l’époque et c’est ce qu’il me plait chez-elle. Je déteste « être » dans un moule… Je préfère ce qui sort de l’ordinaire et l’originalité! Il est intéressant aussi de voir comment les quatre personnages arrivent à vivre entre eux malgré les différents qui les unissent. »

Frogzine

 

 

Épisode 3 : la Ligue au pays des merveilles

 

« Au final, cette première incursion de la Ligue dans un nouveau monde est vraiment plaisante. Retrouver des univers littéraires connus, bien insérés et détournés pour qu’ils remplissent le rôle de péripétie ou simples mentions clin d’œil était très sympa, tout comme voir nos héros interagir avec leurs personnages ou créatures.
Comme d’habitude, suspens, action et humour sont au rendez-vous, pour un récit de très bonne facture à dévorer sans retenu, comme les précédents ! Et avec la grâce du professeur se jetant sur les petits gâteaux, s’il vous plait ! »

Roxanne Tardel, toujours fidèle au poste

 

« Un vrai bonbon qui se savoure encore et encore. 🙂
L’auteure continue de faire évoluer ses personnages, qui en voient décidément des vertes et des pas mûres.
Splendide hommage à Lewis Caroll, cet épisode continue dans une lancée qui ne s’essouffle jamais ! »

Cyrielle Lanciaux

 

« Avec cet épisode, on rentre dans le dur et les voyages dans de nouveaux mondes. La série prend une nouvelle dimension (dans tous les sens du terme) et tout ce qui a été construit jusqu’à présent prend sens. Cette relecture d’Alice au Pays des Merveilles, dont je suis ultra fan, se dévore d’une traite. Mention spéciale à la chenille steampunk »

Frédéric M.

 

 

Épisode 4 : Reines de l’ordre, rois du chaos

 

« Après le monde du Pays des Merveilles, voici la Ligue des Ténèbres plongée dans un univers futuriste déroutant pour nos Londoniens de la fin du XIXème siècle. Ils découvrent effarés une ville aseptisée, où règne l’ordre, sous la houlette de mystérieux Gardiens. Mais comme d’habitude, les membres de la Ligue ont plus d’un tour dans leur sac et vont encore faire des leurs…
Si cette joyeux bande de bras cassés reste fidèle à elle-même, le changement de décor est assez radical et peut surprendre. On y retrouve comme d’habitude de nombreux clins d’oeil, le jeu étant de retrouver à quel livre ou à quel film ils font référence.
Une fois l’épisode terminé, on n’a qu’une seule envie, en lire encore. Vivement la suite ! »

Rachel F.

 

« Un épisode bien intéressant qui permet donc de découvrir Ginger plus avant, dans un décors aseptisé qui joue bien sur les faiblesses de ces sociétés SF totalitaires, avec un certain côté jouissif dans les réprimandes des deux demoiselles aux soldats et autres techniciens, sans compter un peu de chaos dans la seconde partie, où l’on retrouve l’élément naturel de la Ligue. »

Roxanne Tardel, encore et toujours ^^

 

« Ce sont des aventures toujours aussi dynamiques que nous présentent ici Catherine Loiseau. La ligue des ténèbres poursuit son exploration des univers parallèles, oscillant entre le désir de rentrer chez eux et celui de trouver un monde qu’ils pourraient enfin conquérir. Avec légèreté, l’auteure traduit ainsi sa passion pour les littératures de l’imaginaire. C’est d’ailleurs en quelques mots, qu’à la fin de chaque épisode elle nous fait partager les sources de son inspiration, et propose des références à ceux qui désireraient aller plus loin. »

Les pipelettes en parlent (épisodes 4 à 6)

 

 

Épisode 5 : dans l’antre d’Ishbehel

 

« L’histoire joue très bien sur les clichés et codes du genre, notamment la description de l’apparence d’Ishbehel qui est absolument terrible, ou encore les remarques sarcastiques de Sam sur les noms de certains cultistes peu gâtés à la naissance.
L’ambiance du temple noir colle très bien à ce qu’on attend dans un tel lieu, même si avoir quatre victoriens légèrement déjantés promet quelques belles surprises quant aux rebondissements et autres procédés employés pour se tirer de là. »

Roxanne Tardel

 

« Le cinquième épisode de notre Ligue préférée change radicalement la donne !
Nos aventuriers débarquent dans un monde gouverné par un Dieu qui n’est pas sans rappeler Cthulhu, et arrive presque à son but de conquête du monde ! (même si ce n’est pas le leur mais passons)
Bref, du neuf dans ce chapitre, si le décor change encore, le fond tend vers autre chose.
Cela apporte un renouveau à l’histoire. 🙂 »

Cyrielle Lanciaux

 

« Nous revoilà encore dans un nouveau monde qui est un vibrant hommage aux classiques de la Sword & Sorcery. J’aurai aimé que l’épisode dure plus longtemps puisque, format oblige, la résolution est arrivée bien vite à mon goût. Encore une belle réussite et il est toujours très agréable de voir l’auteur citer ses références en fin de tome, elle connaît ses classiques 🙂 »

Frédéric M.

 

 

Épisode 6 : la revanche d’Ishbehel

 

« Au final, un épisode intéressant dans le sens qu’il offre un cadre changeant pour cette aventure plus longue et en deux parties. Il offre aussi une conclusion sympathique à cette histoire, avant de repartir pour un nouvel univers ! »

Roxane  Tardel

 

« Cet épisode 6 complète le 5, ce qui apporte un renouveau à la série : les intrigues prennent plus de temps, la ligue est à deux doigts de réussir son plan de conquête du monde – même si ce n’est pas ce monde là qui était visé au départ.
Les personnages se posent un moment dans un monde inconnu, ce qui n’était pas vraiment leur plan initial.
Les caractères évoluent, Samantha devient plus souple avec la Ligue, le professeur s’améliore, Tom et Ginger semblent meilleurs conseillers que prévu.
Une évolution tout en douceur pour une série prometteuse ! »

Cyrielle Lanciaux

 

« Le premier épisode de la saison où la Ligue reste dans un même univers. C’est très intéressant de les voir dans une situation de réussite où on les imagine parfaitement en train de chanter « Il ne peut plus rien nous arriver d’affreux maintenant » 🙂

L’épisode est toujours aussi intéressant, si je veux chipoter, je mettrai un petit bémol sur le fait que j’ai trouvé Ishbehel un peu trop passif. Il s’est un peu trop contenté d’être une menace imposante qui plane pendant qu’il se mangeait toutes les inventions du professeur dans les dents. »

Frédéric M.

 

 

Episode 7: un voyage sang à crocs

 

« Un épisode mordant dans lequel les références pullulent dans tous les sens et où les vampires les plus célèbres semblent s’être invités au bal.
Comme d’habitude, la Ligue se retrouve au milieu d’un tourbillon, obligée de déployer toute sa ruse pour se sortir des crocs redoutables de leurs nouveaux adversaires. »

Jacques

 

« Cet épisode est assez terrible si vous aimez jouer à « trouver les références ! », car le genre fourmille de tant d’œuvres que Catherine Loiseau a pu gentiment s’éclater à saupoudrer de personnages bien connus, figurant ou actant – mais que je vous laisse découvrir ! »

Roxanne Tardel 

 

 

Episode 8 : la porte interdite

 

« Concernant l’ambiance, on sent que l’auteure maîtrise son sujet, et s’est fait un grand plaisir avec le roman gothique.
Et les éléments sont là : l’héroïne seule et égarée ; les domestiques étranges et un peu hostiles ; le maître du domaine mystérieux ; ledit domaine isolé du reste de la société, grand, vide, sombre…
On ressent parfaitement le sentiment de solitude de Sam, qui n’a l’air de pouvoir compter sur personne pour comprendre et se sortir de là ; même Mrs Danvers, qui parait amicale au début, semble cacher quelque chose. Ce que j’ai le plus apprécié, sans doute, ce sont ces pérégrinations à l’intérieur du manoir et dans les jardins. Il ne faut pas se mentir, l’ambiance gothique, ça me parle aussi beaucoup (même s’il serait temps que je lise un peu les classiques… allez, zou ! un peu plus sur ma PAL !). Du coup, je m’y voyais bien, aux côtés de notre Irlandaise, arpenter ces corridors vides et poussiéreux, ces allées de gravier au milieu d’un brouillard peu naturel et un peu effrayant aussi, frissonner devant les lueurs qui s’échappent de cette chapelle défendue… »

Roxanne Tardel

 

« Un univers qui lorgne du côté des romans et nouvelles gothiques du XIXème sièce, une ambiance qui s’installe bien dans la première partie de l’histoire et un début intrigant qui nous interroge sur la direction où veut nous emmener l’auteur.
Une tonalité un peu différente des épisodes précédents, un récit qui apporte un autre éclairage sur certains personnages et offre une belle clôture à cette saison 1.
Vivement la saison 2 🙂 »

Rachel F.

 

 

« Si la lecture en reste agréable, je suis un peu déçue par la fin de cette première saison, que j’attendais plus épique ou au moins plus surprenante, se terminant sur quelques révélations ou cliffhanger. Je serai toutefois au rendez-vous des prochains épisodes, la Ligue n’ayant visiblement pas dit son dernier mot. »

Les pipelettes en parlent

 

 

Episode 9 : L’Ecole des héros

 

« J’ai retrouvé notre quatuor bras cassés préféré avec beaucoup de plaisir, dans cette ambiance romaine et mythologique. Comme à l’époque, je pense que la gladiature fait toujours un peu rêver, et j’aime bien voir les divinités interagir avec les mortels, surtout quand s’y mêlent en plus d’autres touchent de fantastique (créatures mythologiques comme le superviseur des gladiateurs, etc.) La présence de différents panthéons qui se côtoient sans (trop de) soucis me plait bien ; ça me rappelle un peu le principe la trilogie « Everworld » de K.A Applegate (du jeunesse franchement sympa). »

Roxanne Tardel

 

« Me voilà bien embêté au moment de rédiger ce commentaire. J’ai autant envie de féliciter Catherine Loiseau que de la gronder. J’ai retrouvé les membres de la Ligue des Ténèbres avec grand plaisir. Aucun souci pour raccorder avec leurs personnalités, 6 mois après ma lecture de l’épisode 8. Le nouvel univers présenté ici est tout de suite passionnant et prenant, il donne très envie d’y voir évoluer nos héros avec leurs plans foireux et les pages défilent sans problèmes.
Jusqu’au moment où la fin approche. Je l’ai trouvée abrupte et manquant de réponses. Je suis resté sur ma faim. Cependant, comme il s’agit du début de la saison 2, j’aurai peut-être des compléments à mes interrogations à l’épisode suivant où j’attends de revoir un certain personnage. Quoi qu’il en soit, j’attends l’épisode 10 avec grande impatience, la Ligue des Ténèbres reste un vrai plaisir à lire. »

Frédéric M.

 

 

Episode 10 : Sur le fil de l’épée

 

« Au final, j’ai adoré cet épisode. Autant le 9 avec sa gladiature était finalement assez centré sur la politique, autant celui-ci s’en démarque un peu en choisissant de suivre davantage Sam qui part à la découverte de Casetti et de sa culture. L’ambiance Renaissance a clairement joué pour mon appréciation (cape et d’épééééééééééé !), mais j’ai surtout trouvé le piège et la façon de vouloir se débarrasser de la Ligue fort retorse et intéressante. »

Roxanne Tardel

 

« J’avais terminé la lecture de l’épisode 9 avec des questions et j’ai obtenu mes réponses. Même qu’elles étaient tout à fait satisfaisantes 🙂 Comme à chaque fois, le nouvel univers présenté dans cet épisode 10 est passionnant et très bien raconté. Cette ambiance d’Italie Renaissance, avec son escrime à la rapière (qui me rappelle Arya Stark et Syrio Forel de Game of Thrones) se visualise sans difficulté. Sans spoiler, le fil rouge de cette saison 2 s’est dévoilé et j’aime beaucoup l’idée. Vite la suite 🙂 »

Frédéric M.

 

« Après avoir traversé de nombreux mondes, voici la Ligue des Ténèbres dans un univers qui ressemble à l’Italie de la Renaissance, qui n’a rien à envier à cette époque niveau intrigues.
Une loi de ce monde pourrait même permettre à la Ligue de s’emparer enfin du pouvoir, en toute légalité.
Mais comme d’habitude, le plan parfait de la petite bande ne va pas se dérouler comme prévu, et une surprise imprévue attend nos héros.
Un épisode que j’ai beaucoup aimé pour son ambiance, on sent que cet univers touche à une période que l’auteur apprécie et qu’elle a envie de faire partager. »

Rachel F.

 

 

Episode 11 : La lumière sur Devil’s Peak

 

« Non seulement j’ai eu plaisir à retrouver la ligu, mais j.aime l’ambiance qui devient plus complexe, ainsi que les personnages secondaires qui aident notre fine équipe et qui sont particulièrement attachants.
Cet épisode est une belle réussite. 🙂 »

Deborah F.

 

« Comme souvent, la fanfare est au rendez-vous pour un finish haletant et plein de rebondissements (et d’explosions : en double, avec Amok, maintenant… Vous êtes prévenus.) Peut-être un peu trop rapide pour la résolution même, mais on se console sans trop de mal avec des dragons ! (oui, j’aime les dragons, je ne l’avais jamais dit ?) »

Roxanne Tardel

 

 

Episode 12 : La foudre des Skelj

 

 « La ligue des ténèbres se lance dans le space opéra dans cet épisode qui est passé très vite. Je suis un poil resté sur ma faim car les possibilités de cet univers sont immenses et on arrive bien vite à la fin. Ceci dit, j’aime toujours autant la série, Sam continue à s’équiper et à évoluer, et j’attends beaucoup du nouveau personnage qui intègre la Ligue :p »

Frédéric M.

 

« Je préviens tout de suite : sur cet épisode, mon mode fan girl est entièrement activé, jusqu’au plus haut niveau. Pourquoi donc ? vous demandez-vous. À ce que je sache (et vous aussi), je suis bien plus fantasy que SF. Oui, mais, il y a une petite subtilité… Voyez-vous, cet épisode est construit comme une référence à certains univers bien connus, comme Star Trek ou Star Wars, mais aussi (et surtout !) Stargate SG-1, série dont je suis une très grande fan. Donc voilà, vous êtes prévenus ^^ »

Roxanne Tardel

 

« Une aventure électrique, c’est bien le cas ! Beaucoup d’action, des rencontres mémorables et d’incroyables machines ! La vie serait bien triste sans le Professeur et son antagoniste. ^^ »

Déborah F.

 

 

Episode 13 : L’Union des ténèbres

 

« Au final, je dirais que c’est un bon épisode pop-corn, dans la lignée de ce qui se fait dans le genre, le décalage temporel-sociétal en plus, et avec une relation Sam/Will en focus principal de l’interaction Ligue/Union qui marque bien à la fois la dichotomie et les ressemblances entre les deux troupes. »

Roxanne Tardel

 

« Quand les opposés s’attirent ! On attendait un chapitre de ce type là depuis un moment, c’est donc un grand plaisir de le découvrir. Bon, je ne m’attendais pas à un tel univers d’invasions zombies pour rassembler ce petit monde, mais encore une fois l’alchimie est là ! La suprose aussi ! Bravo ! »

Deborah F.

 

 

Episode 14 : La Source

 

« J’ai bien aimé la façon dont l’auteure a joué avec le cliché de la sagesse orientale incompréhensible, c’est vraiment drôle et bien trouvé.
En plus, on savait déjà Catherine Loiseau fan de Pratchett en lui ayant dédié plusieurs clins d’œils tout au long de ses écrits, et cet épisode en est un nouveau, en la personne du balayeur, qui ne sera pas sans vous rappeler Procrastination. »

Roxanne Tardel

 

« Très jolies références au balayeur de Pratchett, l’ambiance du récit est très réussie ! Et cette fin ! Je me suis fait avoir en beauté ! Un excellent épisode de cette 2e saison ! »

Deborah F.

 

 

Episode 15 : Eudaimonia

 

« Voilà un bout de temps que je suis la Ligue des Ténèbres et cet épisode à connotation cyberpunk va désormais compter parmi mes préférés. Il est rythmé, met bien en évidence les acquisitions d’expérience de la ligue lors de ses précédents combats et voyages. L’atmosphère tendue et de nécessaire prudence est bien rendue dans ce monde où Eudaimonia est une menace des plus acérées et sournoises. La fin de la saison approche et la tension monte, monte, monte ! »

Deborah F

 

 

Episode 16 : Eleutheria

 

« La ligue devient plus expérimentée mais son ennemi aussi. La confrontation est vraiment au sommet désormais !
Les personnages secondaires sont toujours aussi savoureux et bien travaillés.
Cette seconde saison finit en feux d’artifices d’une qualité encore plus grande que la saison 1″

Deborah F