Tag: Escrime historique

Escrime pour les écrivains : Épée et bouclier

Goliath_challenges_the_Israelites_(Maciejowski_Bible)

Vous avez tous déjà vu ces images de fiers combattants en armure, avec bouclier et épée. Ça tombe à pic, aujourd’hui, nous allons parler de ces armes.

 

Comme son nom l’indique, l’épée à une main se manie… à une main ! Oui, je sais, ça ne vous avance guère. En résumé, l’épée à une main est une arme médiévale, globalement sur tout le Moyen-Age. Elle ne se manie pas seule, mais toujours avec un bouclier ou un écu. Retenez que ce genre de lame était utilisé en temps de guerre (quelquefois pour les duels en armure), donc sur un adversaire bien protégé.

Read more…

Escrime pour les écrivains : avant propos

Jeanne d'Arc, par Rossetti

Jeanne d’Arc, par Rossetti

Ceux qui suivent ce blog savent que j’ai une grande passion dans la vie : l’écriture, et en particulier les littératures de l’imaginaire, fantasy en tête. Mais une autre passion occupe mon temps libre : l’art de taper sur ses semblables à coups d’épée.

 

Depuis quelques années maintenant, je pratique les AMHE : Arts Martiaux Historiques Européens. Qu’est-ce que cette bête-là, me direz-vous ? D’après le site de la Fédération Française des AMHE : « les AMHE consistent en l’étude et la mise en pratique de traditions martiales européennes éteintes dont il subsiste des traces lorsque les maîtres de ces traditions ont pris soin de coucher leur art par écrit. » (Plus d’infos ici ). 

 

En gros, les AMHE consistent à retrouver les techniques des armes anciennes, en étudiant les traités d’époque (imaginez une bande de geeks nourris aux jeux de rôles et aux romans de fantasy, armés d’épées, et vous aurez une image à peu près réaliste).

 

Je pourrais vous expliquer longuement à quel point les AMHE c’est super, que c’est une discipline que tout le monde devrait essayer, mais là n’est pas le propos de cet article. Depuis que je pratique les AMHE, ma manière d’écrire les combats a radicalement changé, tout simplement parce que je sais maintenant de quoi je parle, vu que j’ai pu expérimenter les techniques historiques pour pas mal d’armes. J’ai lu de très bons combats (pas forcément dans des bouquins publiés, d’ailleurs), mais également des descriptions d’affrontements totalement invraisemblables (pas toujours chez des amateurs, hélas).

 

 

La nécessité de la plausibilité

 

Pas besoin que tout soit vrai et cent pour cent historique pour décrire un combat. Après tout, nous sommes des écrivains, notre rôle est d’inventer des mondes, des personnages et des histoires. Malgré tout, je pense qu’il faut maintenir un degré de véracité. Il dépendra beaucoup du genre dans lequel l’auteur écrit et du réalisme de l’histoire. Plus vous voudrez coller à la réalité, et plus vous devrez être pointus (et pointilleux) pour les habits de vos personnages, la manière dont ils parlent, dont ils se comportent. Cela vaut également pour leur manière de se battre. Pour acquérir ce degré de véracité, pas besoin d’être un expert et de passer une thèse, mais des recherches pour maîtriser un minimum le sujet vont s’avérer nécessaires (mais bon, les recherches, les écrivains connaissent).

 

Dans cette optique, j’ai eu l’idée de rédiger des articles spécialement dédiés aux écrivains sur l’art de l’escrime et du combat. Chaque texte portera sur une arme, ou un style en particulier, et visera à délivrer les informations essentielles (ce que c’est, à quelle époque on l’utilisait, comment ça se manie, quelle taille, quel poids…). Mon but n’est pas de transformer tout le monde en expert sur les armes blanches (je suis bien, bien loin d’en être moi-même une), mais de donner des clés aux auteurs perdus dans le vaste univers des épées.

 

Disclaimer : Pour cette série, je ne traiterai que les armes occidentales et je laisserai volontairement les armes orientales de côté, tout simplement parce que je ne connais pas grand-chose au sujet ! Je passe aussi sur les armes antiques pour la même raison.

 

  Read more…