Tag: Post Apo

Yiu

Aujourd’hui, une fois n’est pas coutume, je ne vous parlerais pas de romans, mais plutôt de bande dessinée, avec Yiu. 

 

J’ai découvert la série Yiu quand une amie m’a offert les deux premiers tomes pour mon anniversaire. J’ai bien accroché, et j’ai donc acheté la série.

 

Yiu, qu’est-ce que c’est ? C’est une série en 7 tomes, avec Téhy et J.M. Vee au scénario et Jérôme Rénéaume et Nicolas Guénet au dessin.

Elle se déroule dans un univers futuriste où – ne nous leurrons pas – tout va mal. Les civilisations telles qu’on les connaît se sont écroulées, sous le poids de la guerre et des catastrophes naturelles. Le reste de l’humanité survit tant bien que mal sous le joug de cartels religieux. Le terrorisme et les conflits font rage, les humains sont décimés par les maladies, bref, tout ceci a des airs de fin du monde.

Dans ce contexte plus que troublé, on suit Yiu, jeune mercenaire au service de l’Église, spécialisée dans les NRM (No Return Missions, comprenez qu’on l’appelle pour nettoyer la situation quand toutes les autres solutions ont échoué). Yiu a besoin d’argent pour payer une opération à Ji-A, son petit frère, la personne qu’elle aime le plus au monde. On lui propose une nouvelle mission grassement payée, qu’elle accepte : infiltrer le QG d’une secte qui manigance quelque chose de sombre.

Rapidement, Yiu réalise qu’elle va faire face à un adversaire de taille : l’Antéchrist.

 

Pages: 1 2

Nuit de cendres (Le soleil des hommes T1) – Julie Limoges

premiere_couv_sdh-212x300

Résumé

Sale temps sur le monde.

Dans la nuit perpétuelle et la pluie, la guerre s’apprête à fondre une nouvelle fois sur les terres exsangues du royaume des hommes. Acculés par des hordes décharnées au sud, les Humains doivent à présent faire face aux armées des Multins qui se massent au nord. Surplombant leurs troupes tapies aux creux des montagnes frontalières, des flottes de vaisseaux d’acier venus d’un autre âge attendent le moment propice pour déferler.
Non loin de là, un groupe de mercenaires effectue une mission délicate dans une auberge isolée. Une mission qui prend des allures de piège lorsqu’ils sont abordés par un guerrier aussi curieux que menaçant, puis attaqués par des soudards. Contraints de fuir pour sauver leur peau, ils réussissent cependant à s’emparer de leur objectif avant de disparaître.

Réfugiés dans une bourgade avec l’objet dérobé, une simple sphère inerte, ils sont loin de se douter que tous les yeux viennent de se braquer sur eux.

 

 

Mon avis

J’ai eu la chance de découvrir ce roman en avant-première, vu que je suis l’une des marraines de ce tome au sein du collectif Hydralune.

 

Franchement, dès les premières pages, j’ai eu un gros coup de cœur pour cette histoire, et ce pour plusieurs raisons.

 

D’abord, le style est exceptionnel : à la fois très travaillé et très fluide. Les descriptions sont époustouflantes, les scènes d’actions magnifiques, bref, un style très ciselé qui ne laisse absolument rien au hasard.

 

J’ai encore bien accroché à l’univers. D’ordinaire, je ne suis pas trop fan des univers post-apo, mais là, j’ai apprécié tout le travail de création de l’auteur.

Le soleil a disparu, certes, mais toute civilisation ne s’est pas éteinte. Au contraire, humains comme multins ont réussi à se reconstruire et à survivre. Chacun s’organise en bastions, en villes, en nations et royaumes, et essaye de palier tant bien que mal à l’absence du soleil.

Bien évidemment, ces différentes factions ne s’aiment pas trop et ont des intérêts divergents. Une bonne partie du livre traite de ces jeux politiques, ces manigances dans un monde qui se meurt.

 

Mais Nuit de Cendres, ce n’est pas que des intrigues, c’est aussi une bonne dose d’action, notamment avec Akhyla, jeune mercenaire au passé trouble et qui a un don pour se mettre dans les ennuis (et une manière assez particulière de régler ces ennuis).

C’est aussi du combat, avec l’énigmatique Enki, qui a l’air humain, mais qui ne l’est probablement pas, et dont la soif de sang n’a d’égal que son ardeur au combat.

 

Je me suis beaucoup attachée aux personnages (notamment à Akhyla, pauvre chou qui en prend plein la figure, pour notre plus grand bonheur). Le rythme est tellement haletant que j’ai eu du mal à décrocher.

J’attends maintenant avec impatience les tomes suivants !

 

Pour plus d’informations, la page de la série chez Hydralune

Feed, Mira Grant

51oGovp-MPL

 

Résumé

 

2034. Il y a vingt ans, l’humanité a vaincu le cancer. Le rhume n’est plus qu’un mauvais souvenir. Mais elle a créé une chose terrible que personne n’a été capable d’arrêter. Une infection virale. Qui s’est propagée à une vitesse redoutable, le virus prenant le contrôle des cerveaux, avec une seule obsession : se nourrir. Issus de cette génération sacrifiée, Georgia et Shaun Mason sont les maîtres de la blogosphere, devenue le seul média indépendant proclamant la vérité sur ce qui se passe derrière les barricades. Shaun, la tête brûlée, et Georgia, l’âme du duo, enquêtent sur l’affaire la plus importante de leur carrière: la sinistre conspiration qui se cache derrière les infectés. Et ils sont bien décidés à faire éclater la vérité, même s’ils doivent y laisser la vie.

 

 

Mon avis

 

Ça faisait un petit moment que j’avais entendu parler de ce livre, plutôt en bien, d’ailleurs. J’ai profité de l’opération 10 k de Bragelonne pour lui faire rejoindre ma PAL, PAL qu’il a d’ailleurs quitté assez rapidement.

 

 

Et là, c’est un vrai coup de cœur.

 

 

Je ne suis pas une grande fan des histoires de zombies, mais là, j’ai été happée par l’histoire dès les premières pages.

On suit Gergia Mason, la narratrice, son frère Shaun et leur amie Buffy, tous les trois bloggeurs reporters dans une Amérique post Jour des morts.

L’univers mis en place est très détaillé, et surtout très crédible. Dans ce monde qui a survécu à une invasion zombie et qui doit tous les jours affronter la menace des morts vivants restants, beaucoup de choses ont changé : certaines villes, et régions, sont devenues des déserts. Les habitants vivent dans la peur, avec des normes de sécurités drastiques.

La loi a évolué pour prendre en compte les risques relatifs aux zombies, l’architecture, la manière dont les gens sociabilisent, tout a changé.

J’ai vraiment adoré tout cet aspect, qui se révèle par petites touches, au fur et à mesure des péripéties des Mason.

 

 

J’ai aussi aimé tout le travail sur le journalisme et les blogs. Car dans cette Amérique future, les bloggers, qui ont été les premiers à réagir lorsque les morts ont commencé à se relever, ont acquis une notoriété presque aussi grande que les médias traditionnels.

On suit donc Georgia, Shaun et leur équipe à travers la campagne présidentielle, alors qu’ils tentent d’asseoir leur position de blogger et de récupérer des points d’audience, de rester tout à la pointe de l’actualité.

Cet aspect-là est aussi passionnant que la chasse aux zombies, à vrai dire, et comme pour l’univers mis en place, c’est très réaliste et prenant.

Read more…

Zombies et post-apo

En ce beau mois de novembre, je fête deux nouvelles publications :

 

« Le Sérum » chez Lune Ecarlate, dans Histoires de zombies

 

histoires-de_zombies-500x800

 

Emilie revient à Paris, lors d’un pluvieux jour de 1892. Sa mère vient de mourir, et sa sœur Églantine tient absolument à tenir une séance de spiritisme afin de parler une dernière fois à la défunte. Mais lorsque les morts commence à se relever, tout dégénère…

 

La nouvelle est disponible en papier et en numérique

 

 

« Mon vrai visage », chez Editions secrètes, dans Horrible monde

 

Horrible monde

 

La fin du monde est arrivée, des créatures horribles guettent maintenant les humains qui osent s’aventurer au dehors. Comment survivre dans ce monde, et comment garder son humanité? 

 

Disponible gratuitement en numérique

 

 

Bonne lecture à tous !

When the going gets tough, Cécile Duquenne

51n9nVntuPL._AA278_PIkin4,BottomRight,-48,22_AA300_SH20_OU08_

Résumé

Ça y est, Lara, Renaud, le Capitan et un certain nombre d’autres Bagnards quittent enfin le sol de la planète-prison. Destination ? La Terre… Mais il faut payer chèrement sa liberté, et dans l’espace, le danger est partout : dans les vaisseaux du Parti qui font blocus comme au cœur même du vide où règne un mystère qui pourrait bien coûter la vie aux évadés.

 

Mon avis

On quitte enfin Bagne en compagnie de Lara, Renaud et une troupe d’autres Bagnards. Mais ils ne sont pas au bout de leurs surprises. Dans l’espace, personne ne vous entend hurler, en quelque sorte.

  Read more…