Le mois steampunk : février 2015

 Quoi de neuf du côté Steampunk, en ce beau mois de février? 

 

Couture/costumes

 

Les principales formes de corset. Un article qui date un peu, mais que je viens de redécouvrir, et qui offre un résumé clair des différentes formes de corset et de la période correspondante.

 

Une très belle redingote rayée, plus XVIIIe que XIXe, mais d’une part, c’est trop joli pour que je le garde pour moi. Et d’autre part, la forme peut facilement être adaptée pour former une polonaise, vêtement du XVIIIe, qui a connu un regain vers les années 1870.

4 Redingote 18th _ Front

 

 

Jolies choses

 

On connaît les créations en rouages de montres, en voici une particulièrement sympathique : des sculptures de chats. 

tumblr_nj3w8jFYKU1s3hp12o1_1280

 

 

Des illustrations de flocons de neige datant de l’époque victorienne. 

graphisme-illustration-flocon-neige-13-628x920

 

Le plus grand Starbucks du monde. Voilà qui me réconcilierait presque avec le café. 

aetherconcept-starbucks-seattle-02

 

 

Culture

 

Une chronologie des grandes montres de l’histoire. 

 

Un article sur Kiki de Montparnasse, égérie des artistes du Paris de l’entre-deux-guerres. 

 

Un chouette papier du Monde, sur le steampunk. Pour moi, c’est la preuve que le mouvement commence à émerger et à être reconnu. 

 

Littérature

A paraître :

Les aventures de Judith Lee, de Richard Marsh, chez Rivière Blanche. Je ne connais pas du tout la série, mais ça a l’air sympathique. 

  judithlee02-02

 

Un webcomic steampunk, par les auteurs de Fable, à lire en ligne. 

 

Une nouvelle à découvrir sur Amazon: Semaine sanglante, de Vincent Tibéon. Un prix très raisonnable, n’hésitez pas à soutenir ce jeune auteur !

61ekrP6yudL._AA324_PIkin4,BottomRight,-54,22_AA346_SH20_OU08_

 

 

Et pour ceux qui auraient envie d’autres conseils de lecture : voici une petite sélection steampunk, sur le blog de Cécile Duquenne.

 

Si vous avez envie de lecture, voici les chroniques parues dans le cadre du challenge « Vapeur et feuilles de thé » du blog Encres et Calames

 

Un an dans les airs, article de la Prophétie des ânes (pour les curieux, voici ma chronique de l’ouvrage).

 

Les fiancés de l’hiver, de Christelle Dabos, chronique par Livrement

 

Un jour sans lendemain, par Thalyssa Delaunay, chroniqué également par Livrement.

 

Anno Dracula par Kim Newman, chronique par Lup’appassionata (et ma chronique)

 

Sans honte, par Gail Carriger, chronique par Wonderbook (et ma chronique).

 

L’étrange affaire de Spring Heeled jack, par Mark Hodder. Chronique par votre serviteur.

 

Toujours pour parler de livre, dans un mois sort le premier épisode de mon feuilleton steampunk : La Ligue des ténèbres. Premier épisode : le savant, le voleur et l’arnaqueuse. A découvrir très bientôt.

 

Publié dans Ressources | Mots clés : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments

4 Responses to Le mois steampunk : février 2015

  1. Rachel dit :

    Petite question, tu as lu « semaine sanglante » ?
    Je viens de le lire et sincèrement, j’ai été très déçue : alors que le texte fait une trentaine de pages, il y a au moins une vingtaine de fautes, voire plus, dont la première au bout de quelques lignes à peine.
    Les personnages sont à peine esquissés, voire caricaturaux, je trouve qu’on ne ressent aucune empathie pour eux et du coup, personnellement, je me fichais complètement de leur sort.
    A part l’évocation de Paris lors de la Commune, je ne trouve rien pour rattraper ce texte, et ça ne me donne pas envie de lire la suite.

    • Cat dit :

      Perso, j’ai plutôt accroché, même s’il reste des défauts, notamment au niveau des corrections. Et j’aime bien Groseille 🙂

      • Rachel dit :

        Bon, c’est moi qui n’ai pas accroché du tout alors, comme quoi chaque lecteur a ses goûts (et personnellement, Groseille est le personnage qui m’a vraiment hérissée et que j’ai le plus détesté)

        • Cat dit :

          Hum, je sais bien, j’ai jamais compris ce que les autres pouvaient trouver aux romances par exemple. Enfin, aimer des trucs différents, c’est cool aussi, si on aimait tous la même chose, le monde serait très uniforme.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.