Challenge « la roue du temps », T11 : Knife of dreams

Kod_ebook

Résumé :

Egwene est prisonnière à la tour blanche. Elaida veut la briser, mais peut-être est-ce la jeune fille qui saura se montrer plus maligne. Faile réfléchit son évasion du camp Shaido, sans savoir que de son côté, Perrin prépare sa libération. Elayne est toujours aux prises avec ses ennemis qui assiègent Caemlyn et doit gérer une grossesse compliqué. Mat est toujours en fuite avec Tuon, et cette dernière est loin de lui rendre la vie facile. Quant à Rand, il sait qu’il a remporté une victoire en nettoyant le Saidar, mais la guerre est loin d’être gagnée, et Tarmon Gaidon approche.

 

Mon avis :

Après la grosse déception du tome précédent, j’attendais celui-ci au tournant. Il démarre plutôt bien, avec pas mal d’action, des éléments qui se mettent en place, et puis, vers le milieu, Jordan repart dans ses vieux travers : des scènes de discussion qui n’en finissent pas, des descriptions à rallonge, et l’impression de relire encore et toujours la même chose.

 

 

Et puis, dans le dernier tiers du roman, l’histoire se débloque enfin, et là, on a le droit à un feu d’artifice. Presque toutes les histoires qui traînaient depuis trois ou quatre tomes sont résolues.

 

 

Attentions, spoilers !

 

Faile est enfin libérée et retrouve Perrin. Les Shaidos renoncent à s’opposer à Rand et repartent de là où ils venaient. On voit la fin du siège de Caemlyn et Elayne récupère le trône d’Andor. Mat accepte son rôle de chef de guerre et ses sentiments pour Tuon. Celle-ci le reconnaît comme son mari. Rand se bouge enfin, cesse de se morfondre et capture Semmirhage. On découvre que Taim est un allié des forsakens (enfin, ça c’est pas une grosse surprise, ce gars avait « méchant » d’écrit sur le front).

 

Fin des spoilers

 

 

Bref, ça bouge beaucoup, il y a de vrais moments de bravoure : je n’étais pas fan d’Egwene avant, mais la manière dont elle sape l’autorité d’Elaida en retournant ses armes contre elle est brillante. Idem pour Elayne. Birgitte est égale à elle-même (c’est-à-dire géniale), même Nynave a son moment de grandeur.

Derrière tout ça, les signes annonciateurs de Tarmon Gaidon se précisent. Les forces en présence se rassemblent et on approche tout doucement de la fin de l’histoire.

 

En conclusion : malgré des longueurs, un tome qui parvient à relancer la série après la déception de Crossroads of twilight.

Ce billet a zero commentaire

Soyer le premier à commenter.!

Laisser un commentaire