« Dresden files », de Jim Butcher

Une journée comme les autres pour Harry Dresden

Présentation :

Harry Dresden vivote à Chicago et peine à joindre les deux bouts avec son boulot de détective privé et consultant pour la police. Car Dresden n’est pas un homme ordinaire, c’est un magicien. Vampires, fées, loups-garous et mages vivent aux côtés des humains, sans que ceux-ci en aient forcément conscience. Ce n’est pas le cas de Karrin Murphy, inspectrice, qui consulte régulièrement Harry Dresden sur des cas épineux… et lui donne ainsi l’occasion de se plonger jusqu’au cou dans les problèmes. Car Dresden a deux gros défauts : il ne sait pas dire non à une femme, et il semble avoir un don pour se mettre dans les ennuis.

 

Mon avis :

« Dresden files » est une série que j’ai découverte suite aux conseils (avisés) d’un ami. J’ai lu les trois premiers tomes : Avis de tempête, Lune fauve et Tombeau ouvert.

 

C’est pour moi une bonne série de fantasy urbaine. L’auteur mélange habilement l’ambiance gothique (vampires, loups-garous…), avec l’ambiance polar noir (détective privé cynique, femmes fatales, ambiance glauque et trouble), le tout servi par une bonne dose d’humour et des dialogues acerbes.

 

Le personnage d’Harry Dresden est très réussi, à la fois loser et grand magicien. Homme à femmes et grand romantique. Il est assez cynique, aime se moquer de lui-même et n’hésite pas à défier plus fort et plus gros que lui s’il estime que c’est la chose à faire (ça lui joue quelques tours, cela dit).

 

Les autres personnages sont assez bien campés, bien que moins approfondis qu’Harry, qui a le bénéfice d’être le narrateur. J’ai personnellement un petit coup de cœur Bob le crâne, Karrin Murphy (petite et teigneuse, ceux qui me connaissent comprendront pourquoi je l’apprécie) et Michael la « Main de Dieu ».

 

Les intrigues sont plutôt pas mal ficelées, sans révolutionner vraiment le genre (certaines situations sont quand même assez prévisibles). On tourne quand même très rapidement les pages pour savoir la suite (et pour ne pas laisser ce pauvre Harry totalement dans la panade).

 

L’écriture est agréablement à lire, fluide, on entre bien dans la tête de Dresden, on partage ses sentiments, ses dilemmes. J’aime bien les touches d’humour qui émaillent le texte, notamment les réflexions d’Harry et ses descriptions au vitriol des personnes qu’il n’apprécie guère.

 

En conclusion :

Une chouette série de romans, courts à lire, bien rythmés, sans temps mort. Une lecture très agréable, que je recommande à tous ceux qui ont envie de passer un bon moment.

 

Ce billet a zero commentaire

Soyer le premier à commenter.!

Laisser un commentaire