Fée d’hiver, Jim Butcher

les-dossiers-dresden-4-fee-d-hiver-jim-butcher

Résumé

Rien ne va plus pour Harry Dresden. Suite aux événements de Tombeaux ouverts, la cour rouge des vampires lui a déclaré la guerre, Susan, victime de la malédiction des vampires, a préféré partir, bref, tout va mal. Pour couronner le tout, la blanche confrérie des magiciens se mêle de le convoquer pour répondre de ses actes, et une étrange visiteuse s’invite dans son bureau : Mab, reine de la cour d’hiver, qui l’engage pour enquêter sur un meurtre. Entre les magiciens et les Sidhe, cette fois, c’est sûr, Harry est dans les ennuis jusqu’au cou.

 

Mon avis

4ème tome de la série « Dresden files », Fée d’hiver a pour moi été un très bon moment de lecture.

 

Dès la première phrase, le ton est donné : « Une pluie de crapauds salua l’arrivée du cercle blanc à Chicago ». Quand un livre commence comme ça, on sait que ça va être épique et bourré d’humour en même temps. Pari tenu. Nous suivons donc notre pauvre Harry, au fond du gouffre suite au départ de Susan, traqué par les vampires de la cour rouge, et que les autres magiciens s’apprêtent à le lâcher. Pour couronner le tout, Mab, reine de la cour de l’hiver, a racheté le pacte qui liait Harry à Lea, sa marraine fée, mais ce n’est pas forcément une bonne nouvelle pour notre magicien, car la reine lui ordonne de débrouiller un meurtre particulièrement épineux : l’assassinat du chevalier de l’été.

 

L’intrigue est rythmée, pleine de rebondissements, le suspens est gardé assez longtemps, du coup, c’est un roman policier très agréable à lire et hautement addictif. Les précédents tomes avaient fait la part belle aux magiciens, loups-garous et vampires, cette fois, nous explorons l’univers des fées. Loin d’être de sympathiques fées Clochettes à la Disney, les Sidhes des Dresden Files sont de belles saletés, toujours prêtes à piéger les mortels (fées d’hiver, comme fées d’été, d’ailleurs). J’ai bien aimé la hiérarchie mise en place par l’auteur et le fonctionnement des cours, je trouve que ça respecte bien les mythologies celtiques, mais avec une touche personnelle qui fait que ça s’intègre bien à l’univers déjà mis en place par la série.

 

Côté personnages, on approfondit le passé de Harry, avec l’apparition d’une personne qu’il croyait morte. On en apprend un peu plus sur ses années d’apprentissage, sur le fonctionnement du Cercle Blanc, et sur ses rapports avec le dernier. Murphy est un peu en retrait, mais a quand même droit à de vrais moments de bravoure (ne lui donnez jamais une tronçonneuse).

 

En résumé : un très bon moment de lecture, une intrigue rythmée, de l’humour, vivement la suite !

Ce billet a zero commentaire

Soyer le premier à commenter.!

Laisser un commentaire