Des horizons rouge sang, Scott Lynch

Horizons rouge sang

Résumé

Locke Lamora, l’ancienne Ronce de Camorr, et Jean Tannen ont fui leur cité natale. Ils ont embarqué à bord d’un navire et gagné la cité-Etat de Tal Verrar, où ils prévoient bientôt de se livrer à leur forfait le plus spectaculaire : s’attaquer à l’Aiguille du Péché, une maison de jeu réservée à l’élite, et voler son incommensurable trésor. Il n’existe qu’une façon de s’approprier l’argent de cet établissement : le gagner aux divers jeux qu’il propose à ses clients. Un domaine que Locke et Jean croient connaître sur le bout des doigts. Mais, une fois encore, les deux compères se retrouvent embringués dans des aventures imprévues… et devront se frotter à la flotte pirate du célèbre capitaine Zamira Drakasha. Pendant ce temps, les Mages Esclaves fomentent leur revanche contre celui qui les a humiliés : un certain Locke Lamora.

Mon avis

Voilà, après le coup de cœur du premier tome, il ne m’aura pas fallu longtemps pour me lancer dans la lecture du 2ème et je dois dire que je ne suis vraiment pas déçue et que Des horizons rouge sang confirme mon opinion sur la série.

On reprend les mêmes éléments que pour le premier tome : un univers typé renaissance, avec son lot de coups fourrés, de trahisons et de complots ; des personnages hauts en couleur, voleurs mais avec une éthique ; de l’action, des retournements, des dialogues enlevés, de l’humour et de l’émotion.

Mais cette fois, on rajoute deux éléments dans le cocktail : d’un côté une arnaque à la Ocean’s 11 et de l’autre une histoire de piraterie. Le mélange peut paraître détonnant, il y a effectivement un moment au milieu du livre où on passe d’une histoire à l’autre, où ça patine un peu, où je me suis demandée exactement où l’auteur voulait en venir (mais j’avais déjà eu la même sensation pour le début des Mensonges de Locke Lamora). Néanmoins, une fois que Locke et Jean retombent sur leurs pattes, l’histoire prend un nouveau souffle. Comme pour le tome 1, tous les éléments lancés au début trouvent une résolution à la fin.

Les cent dernières pages sont vraiment haletantes, on se demande comme ça va finir, on enchaîne les coups fourrés, les retournements, bref, c’est du grand art.

Côté personnage, on avait laissé Locke Lamora traumatisé par la mort de ses compagnons, on apprend comment il a réussi à se sortir de sa dépression grâce à Jean et comment il en est venu à monter cette arnaque à Tal Verrar. Locke reste égal à lui-même : voleur avant tout, mais avec une certaine morale. J’adore le mélange entre son côté génial et son aptitude à retourner la situation à son avantage, et son côté très humain, qui doute beaucoup (trop, si l’on en croit Jean).

Jean quant à lui, évolue aussi pas mal. J’aime aussi beaucoup ce personnage, bagarreur invétéré, mais capable de finesse et de réflexion, et amoureux de littérature.

Côté nouveaux personnages, on a droit à un duo de choc entre Requin et sa majordome Selendi en propriétaires de casino, qui pourraient bien se montrer plus futés que Locke lui-même. Stragos le dirigeant de Tal Verrar est une bonne représentation de mégalomanie, qui fait vraiment froid dans le dos. J’ai bien aimé le personnage de Drakasha la pirate, on comprend à la lecture pourquoi son équipage est près à la suivre où qu’elle aille. Ezri est sympathique, mais j’aurais aimé que son personnage soit un peu plus développé, surtout vu l’importance qu’elle prend dans le livre.

Le livre se termine sur une sorte de cliffhanger, le futur de Locke est plus qu’incertain. Je ne vais pas tarder à me ruer sur le tome 3, d’autant plus qu’on attend toujours le retour de la mystérieuse Sabetha…

En conclusion : comme pour le tome 1, une très bonne histoire, bien ficelée, vivement la suite !

Livre lu dans le cadre du challenge Dark fantasy des Pipelettes en parlent.

dark-fantasy-challenge-2e-round-300x147

Achetez le livre sur

 

 

Ce billet a 2 commentaires

  1. Zina dit :

    J’adore cette série ! 🙂

    1. Cat dit :

      C’est clair que c’est de la très bonne fantasy. J’ai hâte de lire le tome 3 (en espérant pouvoir le trouver en grand format :S).

Laisser un commentaire