Hunger games T1, Suzanne Collins

Mon avis :

Depuis le temps que j’entends parler de cette saga, je me suis dit qu’il fallait que je me lance dans la lecture et je ne suis pas déçue.

Le déroulement m’a tenue en haleine (même si on se doute que Katniss va survivre). L’histoire est haletante, mais en même temps assez complexe, car elle possède une dimension politique non négligeable. Les Hunger Games sont un moyen pour le pouvoir central de réaffirmer son autorité, mais c’est également un grand spectacle où l’image des candidats importe autant que leurs capacités. Il s’agit de gagner, mais également de séduire le public et de possibles sponsors.

Par les yeux de Katniss, qui va être forcée de jouer ce jeu de la séduction et de la manipulation si elle veut survivre, le livre déconstruit les mécanismes du spectacle assez habilement. La manière dont les personnages utilisent les règles de la télégénie m’a beaucoup plu, un bon retour de bâton pour le Capitole qui fait son beurre du spectacle de la mise à mort d’adolescents (même si Katniss et Peeta vont à mon avis avoir de gros ennuis dans le tome 2).

 

Je craignais un peu l’aspect de violence de l’histoire, j’avais peur que ce soit où trop sanglant et complaisant dans la violence, ou trop fleur bleue. Au final, c’est plutôt bien dosé, la violence est sèche, brutale, pas d’effet d’hémoglobine, mais pas de voile pudique non plus. Je trouve du coup que c’est assez percutant.

 

La narration est assurée par Katniss elle-même. C’est un personnage très fort et assez dur, une vraie survivante. Je pense que Katniss aurait pu être froide et désincarnée, sans son amour pour sa petite sœur et ses souvenirs qui émaillent le texte. Par ses yeux, nous voyons la vie quotidienne d’une famille pauvre, l’injustice, les différences avec la vie au Capitole. Ces souvenirs et ces détails donnent de la réalité à l’univers, et de l’épaisseur à Katniss. Petit regret du coup, les autres personnages sont moins développés, Peeta le premier.

 

La fin est ingénieuse et ouvre de belles perspectives. Oui Katniss et Peeta ont gagné, mais ils ne sont pas tirés d’affaire pour autant. Vivement le tome 2

 

En conclusion

Pour moi, une réputation qui n’est pas usurpée, c’est un bon roman qui joue à la fois sur l’action, l’émotion et les manipulations politiques. C’est une histoire assez dure pour du jeunesse, sans concession pour ses héros, mais terriblement addictive. La suite !

Pages: 1 2

Laisser un commentaire

Ne manquez aucune info en vous abonnant à la newsletter