Les outrepasseurs, T1 : les héritiers, Cindy Van Wilder

Outrepasseur

Résumé

Peter, un adolescent sans histoires, échappe de justesse à un attentat et découvre que l’attaque le visait personnellement. Emmené à Lion House, la résidence d’un mystérieux Noble, il fait connaissance avec les membres d’une société secrète, les Outrepasseurs. Les révélations de ces derniers vont changer le cours de sa vie…

 

Mon avis

Voilà un moment que j’entends parler de cette série, notamment sur Twitter. J’ai profité de mon passage à Trolls et légendes pour acheter et faire dédicacer ce premier tome.

 

Un mot déjà sur la couverture : elle est très belle et assez originale. J’aime bien l’idée du rabat qui dissimule en partie l’image, ça colle bien à la thématique du roman : le monde des fées caché des humains.

 

Côté histoire d’abord, je dois dire que j’ai été un peu surprise par la structure. Je m’attendais à ce qu’on suive Peter tout au long, mais en réalité, on passe plus de temps dans les « plongées » de Peter et des autres héritiers dans les souvenirs de leurs ancêtres.

Direction le Moyen-âge du XIIIe siècle et la villeneuve de Maupertuis, où s’est déroulée une bien sombre histoire, qui a causé la malédiction de sept familles.

Ces plongées sont assez déroutantes au début, mais finalement très immersives. Comme Peter, on a envie de savoir ce qui est arrivé, et pourquoi ces familles sont maudites. Quel rôle ont joué les fées là-dedans ? Que s’est-il passé ? Le résultat est rythmé et très addictif.

 

Les personnages sont bien campés et travaillés. J’aime beaucoup la subtilité du traitement : pas de blanc, ni de noir, mais des gens bien réels, avec leurs soucis, leurs défauts, leurs querelles, leurs envies. Même si au final il n’apparaît que peu, Peter est très attachant : jeune garçon tiraillé entre ses rêves et les liens qui l’attachent à sa famille.

 

L’écriture est fluide, précise et assez recherchée. Les descriptions coulent bien et permettent de parfaitement se représenter les lieux et les personnes. J’ai bien aimé l’attachement aux petits détails de la vie au Moyen-âge, la description du quotidien du village…

Le livre a beau être destiné à un public jeunesse, il est assez sombre, avec une violence assez sèche et brutale, et des allusions au sexe (à ce titre, j’ai trouvé le Chasseur très dérangeant, mais je pense que c’était le but).

 

En résumé : une bonne découverte, je lirai les tomes suivants avec plaisir.

Ce billet a zero commentaire

Soyer le premier à commenter.!

Laisser un commentaire