Les yeux de Leïlan, Magali Ségura

0911-leilan1

Résumé

Il est un royaume mystérieux que l’on nomme Leïlan, le pays des Illusions. Depuis qu’un drame affreux a frappé la famille royale, ses frontières sont fermées et son peuple est opprimé par l’infâme duc Korta. Une rencontre pourrait tout changer : celle d’un jeune messager, Axel, et d’une fascinante jeune fille aux yeux bleus. Mais un secret entouré de sorcellerie les sépare, et rend leur amour impossible. Pourtant, autour d’eux, l’espoir renaît : un justicier insaisissable met les hommes du duc en échec. Qui est ce héros dont l’identité cachée est jalousement défendue ? Quelle est cette étonnante compagnie qui partage ses exploits ?

 

Mon avis

Ça fait un petit moment que j’entends parler de Magali Segura, et que j’avais ce livre sur ma liseuse. J’ai donc sauté le pas et je suis entré dans le royaume de Leïlan. Malheureusement, je n’ai pas été totalement conquise par cette lecture.

 

J’ai bien aimé certains aspects du roman, notamment ce mélange entre cape et épée et conte de fées. L’univers passe plutôt bien, on retrouve des « standards » des deux genres : un méchant bien fourbe, trois princesses, des fées, un justicier masqué… C’est plutôt plaisant à lire, assez original et pas mal construit. Il se dégage de l’ensemble une certaine poésie.

Le style est fluide et se laisse bien lire, les personnages principaux sont assez bien campés et plutôt sympathiques.

Globalement, c’est un bon roman d’aventures, sans temps morts, avec de l’action, de la romance et une pointe d’humour.

 

Hélas, pour moi le livre souffre de quelques défauts, notamment au niveau des révélations qui jalonnent le récit. J’avais vu venir les trois quarts à des kilomètres et du coup, je commençais à m’énerver contre les héros qui ne comprenaient toujours rien. Pour le quart restant, par contre, ça m’a paru un peu surgir de nulle part et du coup, ça m’a gêné un peu.

J’ai trouvé aussi que certains personnages manquaient un peu d’épaisseur, notamment le duc Korta. Alors oui, c’est l’antagoniste et une bonne pourriture. On ne s’attend pas à ce qu’il soit gentil, mais j’aurais apprécié un peu plus de finesse dans le traitement. Idem pour les deux jeunes héros qui sont parfois un peu trop gentils et mignons.

Au niveau de l’écriture, si par moment c’est joliment écrit, avec des notes poétiques, à d’autres passages, j’ai trouvé des maladresses qui m’ont fait buter sur la lecture. Il me semble que « Les yeux de Leïlan » était le premier roman de l’auteur, ce qui expliquerait ces détails qui m’ont gênée.

 

 

En conclusion

Au final, je n’ai pas passé un mauvais moment de lecture. Comme je l’ai dit, « Les yeux de Leïlan » reste un bon roman d’aventures. Mais je n’ai pas accroché au point de vouloir à tout prix lire la suite de cette série, mais j’ai bien envie d’essayer « Eternité », l’autre saga de Magali Segura, qui s’annonce plus noire

Ce billet a zero commentaire

Soyer le premier à commenter.!

Laisser un commentaire