4 techniques pour créer du suspens avec Lost in space

Cet article est un complément à la vidéo que j’ai sorti sur la série Lost in Space que vous pouvez retrouver ici

 

 

C’est une série de SF familiale, un reboot d’une série des années 60. Ça raconte l’aventure de la famille Robinson, qui a quitté la Terre pour aller peupler une nouvelle colonie. Le vaisseau principal, le Résolution subit une avarie et les Robinson, avec d’autres familles se trouvent échoués sur une planète inconnue.

Dans la saison 1, leur but principal est d’arriver à rejoindre le Résolution.

 

Comme je l’ai dit dans la vidéo, la série développe 4 techniques pour créer du suspens.

  1. Elle hiérarchise et imbrique les objectifs pour la famille Robinson.
  2. Elle fait en sorte que les solutions trouvées créent de nouveaux problèmes.
  3. Elle ajoute en prime d’autres problèmes extérieurs
  4. Elle n’hésite pas à donner des deadlines.

 

 

Et là, où la série est maligne, c’est que tout ça, c’est mis en scène dès le 1er épisode. Donc, dès le début, on sait où on s’embarque, on a un condensé de ce que sera la série.

 

Cet article vient vraiment en complément de ma vidéo, alors je vous conseille vraiment de la regarder avant de vous lancer.

 

 

C’est bon ? Ça vous a plu ? Bon, c’est parti pour l’analyse alors !

 

 

 

  1. Hiérarchiser et imbriquer les objectifs

 

On commence direct dans le vif du sujet : le vaisseau de la famille s’écrase sur une planète. On va donc avoir un objectif principal qui va être de regagner le Résolution, qui est le vaisseau mère.

 

Mais, déjà avant ça, ils vont avoir d’autres objectifs.

 

Le premier est de sortir du vaisseau avant que celui-ci ne coule.

Le deuxième va être de soigner Maureen, la mère, qui a été blessée dans le crash.

 

Tout l’épisode est structuré ainsi : on a réussi à sortir, maintenant il faut trouver de quoi se réchauffer.

 

 

  1. Les solutions créent des problèmes

 

C’est la technique du « oui, mais/non, et » dont j’ai parlé dans la vidéo.

En gros, à chaque fois qu’un personnage fait quelque chose, on se demande : est-ce qu’il réussit ? Et quelles sont les conséquences ?

 

Ici, c’est particulièrement flagrant.

 

Le vaisseau a coulé, mais ils doivent récupérer du matériel à bord. John le père essaye d’envoyer Will, parce qu’il est petit et pourra rentrer plus facilement.

C’est un échec, Will est paralysé par la peur.

 

Sa sœur Judy prend donc sa place et plonge. Elle réussit à récupérer du matériel, mais échoue à remonter à temps. Elle se retrouve piégée dans la glace.

Ça rajoute donc un nouveau problème à régler : la libérer avant que son oxygène ne s’épuise.

 

 

 

  1. Empiler les problèmes

 

Comme je le disais dans la vidéo, en plus des problèmes initiaux et des problèmes créés par les actions des personnages, la série rajoute en plus des obstacles extérieurs, qui complexifient la situation.

 

Là, vers le milieu de l’épisode, l’état de Maureen se dégrade.

Judy, qui est le médecin de la famille, est coincée dans la glace. C’est donc Penny, guidée par radio par sa sœur, qui doit opérer sa mère en urgence, ce qui rajoute au stress de la situation.

 

 

  1. Donner des deadlines

 

C’est un truc très efficace pour faire monter la tension : donner une deadline. Il y en a une première dans l’épisode : il faut sortir du vaisseau avant qu’il ne coule.

 

Puis une deuxième quand ils sont sortis : le froid les guette et ils doivent trouver un abri.

S’ajoute ensuite la deadline posée par Judy : il faut la sortir de la glace avant que son oxygène ne s’épuise.

 

 

 

Voilà comment les 4 techniques pour créer du suspens sont mises en œuvre dans l’épisode 1.

 

Je vous invite vivement à le regarder en tout cas, même si la série ne vous plaît pas, cet épisode est vraiment hyper intéressant en terme d’écriture !

 

 

 

Ce billet a zero commentaire

Soyer le premier à commenter.!

Laisser un commentaire

Ne manquez aucune info en vous abonnant à la newsletter