Ecrire un roman en 12 étapes (3ème partie)

Vous avez écrit votre premier jet, vous l’avez corrigé et donné à des relecteurs, maintenant, il ne vous reste « plus » qu’à corriger et réécrire tout ça !

Episode 8 : Réécrire

Voilà vos relecteurs vous ont dit ce qui va, ce qui ne va pas. Maintenant, c’est à vous d’améliorer tout ça. C’est une étape qui est très simple, mais également très compliquée, vous allez devoir prendre du recul par rapport à votre texte pour le considérer objectivement. Dites-vous que parfois ce qui vous plait n’est pas ce qui sert le texte, donc soyez durs avec vous-même et sans concession.

 

Episode 9 : Corriger

Vous avez tout changé, modifié, réécrit des parties. Comme après votre 1er jet, le texte est sûrement truffé de fautes, donc vous êtes repartis pour les corrections.

A ce moment-là, vous aurez sûrement envie de pleurer et/ou vous taper la tête sur les murs, vous voudrez sacrifier quelqu’un à Cthulhu pour qu’il fasse les corrections, mais en fin de compte, vous n’aurez pas le choix, alors munissez-vous d’un Bled, d’un Bescherelle et d’un bon dictionnaire et attelez-vous à la tâche.

Episode 10 : Relire à voix haute

Je vous entend déjà hurler « mais je ne supporte pas le son de ma propre voix ». Je vous rassure : moi non plus. Seulement, pour l’avoir expérimenté pour « Ceux du mercure », la relecture à voix haute est une étape indispensable. Ça vous permettra de débusquer toutes les petites erreurs (notamment de ponctuation), les incohérences, les fautes d’orthographe.

Alors prenez sur vous, enfermez-vous au calme, là où personne ne peut vous entendre, prenez de quoi boire (lire à voix haute, ça assèche le gosier), et lancez-vous.

Episode 11 : Confier à des relecteurs

Eh oui, il faut une 2ème relecture pour vérifier que tout va bien et que vous avez bien amélioré les points qui posaient problème et traquer les dernières fautes.

Je vous conseille de faire relire à des gens qui connaissent la 1ère version, mais aussi de prendre des lecteurs qui ne connaissent pas du tout votre histoire (et qui vous diront cash « ça va, ça ne va pas »).

Je pense aussi qu’à cette phase, il faut que vous disiez à vos lecteurs exactement ce que vous attendez d’eux (relecture orthographe, relecture cohérence…). Si vous avez dans votre entourage des personnes fortiches en grammaire ou qui s’y connaissent en typo, c’est le moment d’être très gentil avec elles, et de leur faire des yeux de Chat Potté en leur tendant votre manuscrit.

Etape 12 : Peaufiner

Vous récupérez votre manuscrit une nouvelle fois corrigé. Selon le retour de vos correcteurs, vous aurez des bricoles à corriger ou de gros remaniements à faire (dans ce cas, désespérez un moment, hurlez votre frustration, puis reportez-vous à l’étape 8 et recommencez le processus).

Une fois que vous en avez terminé, relisez la bête une dernière fois pour être sûr de votre coup.

Voilà, félicitation, c’est terminé, vous avez maintenant un manuscrit qui mérite d’être envoyé à des éditeurs. Dites-vous néanmoins qu’il y a de fortes chances pour que vous n’obteniez que des refus. Ce n’est pas grave, ce manuscrit est le meilleur que vous pouvez produire à un instant T. Continuez à écrire, vous vous améliorerez forcément et si votre manuscrit n’a pas trouvé de preneur, vous pourrez toujours le reprendre dans quelques années.

 

En espérant que ce petit guide vous aidé, comme je l’ai dit, je ne détiens pas la vérité absolue, si vous avez une autre méthode, n’hésitez pas à la partager, je suis toujours ouverte à la discussion.

Un peu perdus? C’est normal, vous avez commencé par la fin. Reportez-vous donc à la partie 1 et la partie 2

Vous avez aimé cet article? Envie de n’en louper aucun? Abonnez-vous la newsletter !

Laisser un commentaire