Writing excuses, les descriptions

WX-10-Logo3

Contrairement aux autres saisons, cette saison de Writing excuses sera une master class d’écriture géante. Il y aura de la théorie et des exercices à faire, pour tous ceux qui veulent progresser en écriture.

Chaque mois sera consacré à un sujet, il y aura deux épisodes de théorie, un épisode d’exercice, et un épisode hors sujet.

Juin : Les descriptions

Épisode 23 : peux-tu me montrer comment on raconte ?

Show, don’t tell – Montre, ne raconte pas. Comment utiliser les mots pour bien montrer ce qui arrive ?

― Utiliser le personnage point de vue et sa sensibilité pour colorer la narration. Un personnage a son histoire, sa sensibilité, il va employer un vocabulaire particulier, noter des détails…

― Limiter les adverbes, qui au final ne veulent souvent pas dire grand-chose.

― On peut jouer sur la longueur des phrases, sur leur rythme pour créer une respiration dans le texte, qui va donner des émotions et impliquer le lecteur.

Exercice d’écriture : Se poser dans une pièce durant 30 minutes et décrire tout ce qu’on peut.

Faire une pause, puis redécrire la pièce, mais comme si on faisait une description dans un genre particulier (policier, SF…).

Faire une pause, puis décrire de nouveau la pièce, du point de vue d’un personnage d’une histoire qu’on est en train d’écrire.

Épisode 24 : comment accrocher les plus jeunes lecteurs

Ce qui plaît aux adolescents :

― Un narrateur qui a une voix qui leur plaît, qui leur parle et dans laquelle ils peuvent se reconnaître.

― Les trailers pour les livres fonctionnent bien pour les ados, qui ont l’habitude de traîner sur Youtube et sur les autres réseaux.

― Le bouche-à-oreille. Les ados lisent ce que leurs amis lisent.

Épisode 25 : Qu’est-ce qui fait une scène ?

C’est un moment où il se passe quelque chose (action), ou bien ou l’on voit les conséquences ou la préparation d’une action.

Souvent, l’arrivée d’un personnage fait l’entrée d’une scène, la sortie la clôt : vision cinématographique

Une scène a du conflit, qui est discuté et/ou résolu dans la scène.

L’enchaînement des scènes : il dépend du rythme qu’on veut donner à l’histoire.

Une scène est comme une brique, qui sert à construire quelque chose de plus large. Elle doit avoir une cohérence, on ne doit pas chercher à mettre trop de choses dedans.

L’arc d’une scène : les scènes sont un enchaînement qui doit dire quelque chose à la fin du livre. Réfléchir bien aux infos qu’on donne dans une scène, pour savoir si c’est trop tôt ou trop tard.

Exercice : prendre les 3 scènes qu’on se préparait à écrire et déterminer :

― La fonction des scènes dans l’histoire générale

― Le but du personnage principal de ces scènes.

Déterminer ensuite où on commence la scène et où on l’arrête, pour voir si on commence et on arrête bien ces scènes à un endroit qui sert ces deux buts.

Épisode 26 : questions et réponses sur les scènes et descriptions

Comment narrer les personnes internes d’une personne sans contrevenir à la règle de montrer et pas raconter ?

― Utiliser les réactions physiques du personnage.

― Décrire les actions qu’il entreprend en même temps qu’il pense, pour donner un peu de dynamisme.

― Ne pas faire du « Emo gazing », réfléchir à ce dont on a vraiment besoin pour transmettre les pensées du personnage.

Comment décrire un personnage point de vue lors de sa première apparence sans que ce soit cliché ?

― Réfléchir aux éléments physiques marquants du personnage, ce qu’on veut que le lecteur retienne.

― Utiliser les autres personnages comme contraste pour donner l’idée de ce à quoi le personnage ressemble.

― On peut laisser l’apparence dans le flou, le lecteur se représentera le reste.

Quelle différence entre une scène et un décor ?

Un décor : l’endroit où quelque chose se passe.

Une scène : une construction narrative où des événements se passent.

Le mois prochain : le milieu de l’histoire

Ce billet a zero commentaire

Soyer le premier à commenter.!

Laisser un commentaire