Writing excuses : peindre un paysage

WX-10-Logo3

Contrairement aux autres saisons, cette saison de Writing excuses sera une master class d’écriture géante. Il y aura de la théorie et des exercices à faire, pour tous ceux qui veulent progresser en écriture.

Chaque mois sera consacré à un sujet, il y aura deux épisodes de théorie, un épisode d’exercice, et un épisode hors sujet. 

 

Mai : peindre un paysage

 

Épisode 18 : construire un monde au complet. Êtes-vous cinglé ?

Podcast pour ceux qui créent des mondes, les raffinent à l’infini, mais sans jamais rien écrire dessus, parce que leur monde n’est jamais assez complet.

Il faut se rappeler qu’une bonne histoire est en général une histoire avec de bons personnages, et un environnement. Si on a que l’environnement, c’est une encyclopédie

Pour bien construire un monde :

– Réfléchir à la magie, ou à la technologie qu’on veut, qui va rendre le monde unique. Réfléchir aux implications, pour la société, pour l’économie…

– Réfléchir aux spécificités, à la géographie…

– Réfléchir à l’histoire qu’on veut, à ce que le héros va rencontrer. Développer ces aspects du monde, ce seront les plus importants.

– On n’a pas besoin de tout détailler, il faut juste donner l’illusion qu’on sait tout ce qu’il y a à savoir pour ce monde.

– Pour les recherches, ne pas hésiter à multiplier les sources. Lire de tout, chercher les grandes tendances du comportement humain, plutôt que des exemples culturels.

– Ne pas hésiter à chercher des experts dans le domaine où on veut écrire.

 

 

Épisode 19 : Intrigue

Quelqu’un cache quelque chose à quelqu’un d’autre. Ça peut-être un personnage qui cache des informations à d’autres, ou l’auteur qui cache des choses au lecteur.

Attention toutefois à ne pas dissimuler trop d’infos, si un personnage cache des choses à un autre, il faut qu’il y ait une bonne raison.

Révéler des choses peut permettre d’avancer l’histoire. Ex : Dune, on sait qui est le traître dès le départ, on apprend pourquoi et dans quelles circonstances par la suite.

On peut aussi jouer sur les différents points de vue des personnages, qui pensent détenir la vérité, alors qu’ils se trompent.

 

Exercice d’écriture : écrire un dialogue où les deux interlocuteurs se cachent des choses, mais sans le dire, et où le lecteur doit deviner quelles choses ils dissimulent, rien qu’avec les sous-entendus et les implications.

 

 

Épisode 20 : écrire une histoire, pas une encyclopédie

Comme éviter l’info dump (écraser son lecteur sous une masse d’info).

Il faut sélectionner les infos que le lecteur a besoin de savoir. À part si on est dans de la hard SF, on n’a pas besoin de savoir exactement, dans tous les détails, comment une technologie fonctionne. Les descriptions de l’environnement doivent dire quelque chose sur le monde, ou sur le personnage.

(ex : dans un environnement SF, une femme a un téléphone à fil. Ça peut dire son attachement au passé, c’est peut-être un objet dont elle a hérité…, c’est peut-être un téléphone moderne, mais construit pour ressembler aux objets du passé).

Pour rendre les descriptions vivantes : utiliser le personnage point de vue, ses émotions… Si on le peut, utiliser un personnage ignorant pour présenter la technologie/magie… (mais attention à ce que ça reste naturel…).

Montrer ce qu’on veut décrire en action (ne pas arrêter la narration pour une description, mais l’intégrer dans l’action, plutôt).

 

 

Épisode 21 : Questions et réponses sur la construction de monde

 

Regrettez-vous de ne pas avoir inclus certaines choses dans un monde que vous avez créé ?

Dan Welles regrette d’avoir écrit un monde post-apo, sans penser aux vélos pour se déplacer.

 

Avez-vous déjà commis des erreurs de continuité ?

Oui, Mary Kowal donne quelques exemples et explique comment elle a rattrapé le coup

 

Quand décider que le monde qu’on écrit fera partie du monde réel, et quand ça sera un monde vraiment original ?

Ça dépend : est-ce qu’avoir des références au monde réel va vraiment apporter quelque chose à l’histoire ? Est-ce que le monde qu’on crée se suffit à lui-même ?

 

Comment utiliser des éléments d’autres cultures sans que ce soit offensant, ou qu’on massacre la culture en question ?

Rechercher le contexte de ce qu’on veut s’approprier. Est-ce que c’est quelque chose qui est déjà connu et utilisé ? Est-ce que c’est quelque chose qui n’est pas très connu (auquel cas, il faut être très prudent et respectueux) ?

 

Exercice d’écriture : prendre une technologie qu’on a déjà décrite dans une scène et réécrire la scène de manière complètement différente.

 

Episode 22 :  analyse de projet : Of Noble family

 

Analyse du livre de Mary Kowal

 

Exercice : choisir quelque chose qu’on connaît bien, et décrire une description à destination de quelqu’un qui a un ensemble de valeurs complètement différent du nôtre, et qui du coup ne va pas connaître ce dont on parle et n’a pas les mêmes références.

 

Le mois prochain : les descriptions

Ce billet a zero commentaire

Soyer le premier à commenter.!

Laisser un commentaire