Writing excuses, Saison 2, 1ère partie

Je poste ici les résumés du podcast « Writing excuses », animé par Dan Welles (« Je ne suis pas un serial killer »), Howard Taylor (webcomic Schlock mercenary), et Brandon Sanderson (trilogie des « fils de brume » et derniers volumes de « la roue du temps »)

téléchargement

Le principe est simple « 15 minutes long, because you’re in a hurry, and we’re not that smart ». En gros, en 15 minutes, on discute d’un sujet concernant l’écriture.

C’est simple, concis, et donne de très bonnes pistes pour les apprentis écrivains. personnellement, je suis fan, alors je partage avec vous la bonne parole.

 

Episode 1 : Settings

settings : le décor, le monde, les relations entre le personnages.

Le monde peut être développé, mais jamais aux dépends des personnages. Se dire que le monde en lui même est intéressant, parce qu’il y a des personnages qui y vivent (Dune est un monde extraordinaire, notamment à cause des Fremens).

Pour planter le décor : inclure des conflits (un problème à résoudre, des soucis entre les personnages)

L’importance des descriptions : varie selon le type d’histoire qu’on écrit. Certaines se suffiront de quelques éléments de décor pour exister, d’autre auront besoin de descriptions.

 

 

Episode 2 : Writing for children

Différent groupes d’âges : enfants, ados, jeunes adultes.

Ecrire de manière plus simple : garder des tournures de phrases compréhensibles et du vocabulaire qu’ils sont susceptible d’utiliser au quotidien.

On peut avoir des personnages complexes, un monde développé, mais, il est plus simple de se limiter à un point de vue, pour que ce soit plus compréhensible par les jeunes lecteurs.

Se demander ce qui intéresse les enfants, quels conflits vont les toucher.

Dialogues : essayer de se souvenir comment on parlait (ou demandait à quelqu’un comment on parlait gamin), se souvenir de ses émotions (comment on percevait les parents, les frères et sœurs…)

 

 

Episode 3 : Characters

Comment créer des personnages qu’on n’a jamais été ? Rencontrer des gens, faire des recherches, ne pas hésiter à aller parler aux gens.

Archétypes : peuvent être utilisés, mais attention à ne pas tomber dans le déjà vu. Prendre les stéréotypes et se demander comment on pourrait en faire de nouveau.

Pb pour écrire un personnage : se demander s’il est bien à sa place dans l’histoire.

 

 

episode 4 Being a part time writer

se réserver du temps chaque jour, comme on le ferait pour un travail professionnel.

Ne pas renoncer

 

 

Episode 5 : writing groups

comment en trouve un groupe ? Aller dans des cercles locaux d’écriture, les facs, voir si on trouve des magasines.

Que faire quand c’est son œuvre qu’on passe en revue ? Se taire tant que les autres font les commentaires, pour spoiler le moins possible. Accepter les critiques, même si on n’est pas d’accord, il y a sûrement du vrai.

Que faire pour aider un autre auteur à améliorer son travail ? Toujours être correct et poli. Décrire ce qu’on a ressenti à la lecture, plutôt que de dire « tu aurais dû faire ça ». Ne pas hésiter à dire ce qui ne marche pas, mais également ce qui marche (l’auteur a besoin de l’entendre).

Attention : le groupe d’écriture va lire l’oeuvre sur une longue période, donc, il y a des choses qu’on aura planté au départ et qu’ils auront oublié.

Le groupe a tendance aussi à se focaliser sur des petits détails, qui au final n’ont pas beaucoup d’importance.

Se dire qu’on prend en compte environ un quart des suggestions qui sont faites.

 

 

Episode 6 : endings

fin importante : doit répondre à toutes les promesses lancées par l’auteur au cours du livre.

Ne pas laisser de « fil » non résolu.

Mais attention à ne pas trop préparer la fin, sinon, on risque de perdre la tension qu’on a bâti.

On peut ne pas répondre aux promesses qu’on a lancé, si on les remplace par quelque chose de plus gros, et qu’on le justifie.

 

 

Episode 7 : Using writing formulas

archétypes d’écriture : des structures, ou des types de personnages qu’on retrouve

Les plus : permet d’avoir une structure déjà toute faite, qui parle au public

Les moins : peut rapidement devenir cliché, si on s’en sert mal, on risque de perdre l’histoire en essayant de respecter les codes de l’archétype.

 

 

Episode 8 : 3 act structures

Acte 1 : le héros rencontre le problème

Acte 2 : il se rend compte que le problème est plus gros que lui

Acte 3: Il triomphe

acte 1; on établit les personnages et les conflits, résolution d’une partie du conflit

rendre acte 2 intéressant : un méchant débarque, ou une aide extérieure arrive.

Fin de acte 2: quelque chose doit dire au héros ce qu’il a mal fait, leçon qu’il doit apprendre pour triompher.

Acte 3: la résolution, tous les éléments qu’on a planté doivent trouver une résolution.

 

 

Episode 9 : Romance

Débuter avec la caractérisation, une romance doit remplir un besoin dans l’histoire. Ne pas hésiter à relier les conflits ensemble (l’histoire générale influe sur l’histoire d’amour), développer tous les personnages (pour éviter l’effet « personnage creux qui est juste là pour être l’intérêt romantique »)

 

 

Episode 10 : The boring parts

explorer les conflits entre les personnages, ou l’évolution d’un personnage.

Changer de point de vue pour raconter

si c’est vraiment ennuyeux à écrire et à lire, il faut probablement penser à changer le segment.

Identifier les points clés de l’intrigue et travailler là-dessus.

 

 

Episode 11 : publishing and writing

pour être publié : écrire ce qu’on aime

nommer un personnage : réfléchir au caractère du personnage pour trouver un nom approprié. Essayer de répéter les noms les plus courants dans le genre où on écrit, pour éviter les clichés.

 

Episode 12 : theme

Faut-il y avoir des thèmes dans un roman ?

Thèmes : pour un personnage ou pour un roman.

Ne pas chercher à intégrer des thèmes, mais réfléchir plutôt à la construction de l’histoire, aux conflits du personnage.

Les thèmes peuvent bouffer une histoire, ou la renforcer.

Ne pas chercher à être didactique, à faire passer un message, mais se demander plutôt ce que la thématique qu’on veut aborder va apporter à l’histoire et aux personnages.

 

Episode 13 : violence

réfléchir aux implications de la violence sur un personnage et sur ses actions futures.

Qui a le droit d’exercer la violence, et jusqu’à quel point ? Qui n’en a pas le droit ?

 

 

Episode 14 : writing habits

habitudes d’écriture des auteurs

 

episode 15 : knowing where to begin

Savoir quand démarrer son histoire : quand on connait les tenants et les aboutissants, quand on sait comment on commence et comment on finit.

Deux types d’auteurs : ceux qui font des plans et ceux qui se lancent à l’aventure, quitte à recommencer tout depuis le début par la suite.

Les plans : bien pour guider, mais attention à ne pas se laisser bouffer par le plan et écrire une encyclopédie du monde au lieu d’une histoire.

Comment démarrer le livre ?

Écrire les 1ers chapitres et après, se demander si on en a besoin ou si on peut commencer l’histoire autrement.

 

 

Laisser un commentaire

Ne manquez aucune info en vous abonnant à la newsletter