Tag: Alizée Villemin

Lady Falkenna (épisodes 7 et 8), Alizée Villemin

lady-falkenna-ep7web-500x921

Résumé

Ève est en bien mauvaise posture, éjectée de l’enclave par un frère psychotique, capturée par les loups-garous, menacés de toute part. Il va lui falloir déployer des trésors d’ingéniosité et de courage pour se sortir de cette mauvaise passe.

 

Mon avis

Ces deux épisodes concluent la première partie des aventures d’Ève Falkenna. J’ai passé un moment agréable à leur lecture, même si je reste un peu mitigée.

 

Je regrette un peu la tonalité plus légère des aventures des premiers épisodes. Certes, le virage est intéressant, vu que l’univers est bien approfondi, les différents éléments se mettent en place et globalement, l’ensemble a gagné en cohérence. Il reste qu’on perd un peu en humour, même s’il reste quand même les échanges savoureux entre Maruos et Falkenna (je dois avouer que j’ai vraiment un faible pour Maruos et pour son humour corrosif).

 

Je regrette aussi qu’on n’ait pas de fil rouge un peu plus marqué entre les épisodes de cette saison, qui des fois peuvent apparaître un peu décousus.

 

Il reste que j’ai passé un bon moment en compagnie de lady Falkenna et que je lui reconnais un talent certain pour se mettre encore plus dans le pétrin alors qu’elle essaye de résoudre ses problèmes. Je me demande bien ce que la suite de ses aventures nous réserve.

Lady Falkenna épisode 6, Alizée Villemin

 61gihWYZWbL._AA278_PIkin4,BottomRight,-51,22_AA300_SH20_OU08_

Résumé

Lady Falkenna – Ève pour les intimes – est une jeune femme au tempérament bien trempé. Chasseuse de l’occulte, elle quitte parfois son domaine niché au sein de l’Angleterre victorienne pour plonger dans un monde où l’emprise de la magie se révèle chaque jour plus importante, où les dragons griffent les ardoises parisiennes et les faëries dansent sur la Tamise… L’Enclave, ses mystères, ses cauchemars. Les réponses qu’Ève désirait tant valent-elles le prix du sang ?

 

 

Mon avis

On avait laissé Ève enchaînée à un fauteuil de contrôle, elle découvre la vérité derrière la mystérieuse cité enfouie dans le sous-sol.

  Read more…

Le mois francophone

Les auteurs de SFFFH ont du talents

Les auteurs de SFFFH ont du talents

C e novembre -ci, c’est le mois de promotion des auteurs francophones de  Science fiction, fantasy et fantastique (SFFF pour les intimes).  Pour vous donner envie d’aller acheter francophone et soutenir les auteurs, voici un petit panel des œuvres critiquées (et appréciées) sur ce blog. Choisissez votre poison. 

 

Fantastique

 

Evariste, Olivier Gechter. Un roman sympathique, qui mélange occultisme, lutte contre les sorciers et les déboires d’une micro société dans une pépinière d’entreprise. 

 

Lasser, un privé sur le Nil, Sylvie Miller et Olivier Ward. Une uchronie qui mêle dieux de l’Egypte ancienne et ambiance de films noirs.

 

La machine à remonter les rêves, collectif d’auteur. Recueil de nouvelles sur les univers de Jules Verne. 

 

Voyageurs, la cité des rêves, d’Emilie Zanola. Découvrez ce que cachent vos rêves (lisez vite ce livre, car on me souffle dans mon oreillette que le tome 2 sort bientôt).

 

L’instinct de l’équarisseur, Thomas Day. Une relecture du mythe de Sherlock Holmes. 

 

Les contes de l’ombre, collectif d’auteur. Du fantastique XIXe (Avec l’une de mes nouvelles 😉 )

 

Âmes de verre, Anthelme Hauchecorne. L’un de mes coups de coeur fantastique de ces dernières années, je dois dire. 

 

La boîte de Schrödinger, Olivier Gechter. Un super recueil de nouvelles que je vous recommande vraiment. 

  Read more…

Lady Falkenna, épisode 5 (Alizée Villemin)

lady-falkenna-ep5web-500x800

Résumé

Eve Falkenna et Daniel ont échappé aux loups-garous et trouvent refuge chez Antonin et Loïc qui recueillent et aident les corignis. Mais le répit est de courte durée lorsque des enfants des environs se mettent à disparaître et réapparaissent, une partie du corps remplacée par de la mécanique.

Mon avis

On continue sur la lancée pour ce cinquième épisode, qui confirme le feuilleton en sa qualité de bon divertissement. Scènes d’action et moments plus intimes s’enchaînent sans temps mort, pour le plus grand plaisir du lecteur. Notre lady Falkenna a fort à faire, entre les loups-garous, les révélations sur sa nature de corignis, et l’irruption de Daniel dans sa vie qui vient bouleverser ses certitudes. Si j’accroche moyennement à l’histoire d’amour qui s’annonce, je dois dire que les doutes d’Eve sont bien rendus. Le personnage a bien évolué depuis le début. Elle a perdu en arrogance et, de manière assez paradoxale, a gagné en humanité.

Côté histoire, le mystère sur les origines d’Eve s’approfondit, même si des clés sont données. L’univers est de mieux en mieux travaillé, un savant mélange entre conte de fée et steampunk, avec une certaine originalité. On a droit à quelques nouveaux personnages qui viennent pimenter l’action et qui apportent leur part d’ombre et de secrets.

Comme les précédents épisodes, celui-ci se termine sur un cliffhanger, rendez-vous début novembre pour la suite, donc.

 

 

Lady Falkenna, épisodes 3 et 4

lady-falkenna-episode-3-453358-250-400

Résumé

Ève se remet doucement de ses blessures et surtout de la révélation de sa vraie nature : elle n’est pas humaine, mais un corignis, une créature mi-mécanique, mi-organique. Les affaires reprennent quand son commanditaire la renvoie à Londres, à la poursuite d’un nouvel artefact.

 

Mon avis

Lady Falkenna est de retour, et le charme opère toujours, peut-être même plus que dans les deux premiers épisodes. Cette suite clarifie pas mal de points demeurés un peu obscurs, notamment au niveau de l’univers. On comprend mieux l’organisation des vampires et des loups-garous, ainsi que le rôle des œufs.

Read more…

Ne manquez aucune info en vous abonnant à la newsletter