Tag: Clive Barker

Les évangiles écarlates, Clive Barker

51Tr4ZnFwpL._SX319_BO1,204,203,200_

Résumé

Cela fait des années que Harry D’Amour, détective de l’étrange et du surnaturel, habitué à affronter créatures magiques et malveillantes, lutte contre ses propres démons. Lorsqu’il met la main sur un artefact ancien – un cube-puzzle capable d’ouvrir un portail sur l’Enfer lui-même, des démons, véritables ceux-là, ne tardent pas à s’ajouter aux siens. Harry se retrouve bientôt entraîné dans un terrifiant jeu du chat et de la souris, à la fois sanglant, troublant et brillamment sophistiqué.

 

Mon avis

Je suis fan de Clive Barker, et notamment de son travail sur Hellraiser, depuis des années. Aussi, quand j’ai vu ce livre qui s’annonçait comme un crossover entre Harry D’Amour et les cénobites d’Hellraiser, j’étais ravie.

 

Je dois avouer que la fan en moi est un petit peu déçue. En effet, j’étais très contente de revoir Pinhead après ses années, j’espérais retrouver la noirceur d’Hellraiser, et sur ce point-là, j’ai été frustrée. Là où la novella Hellbound hearts décrivait les cénobites comme des êtres à la recherche de la sensation ultime, pas vraiment mauvais, mais pas bons non plus (« Demons to some, angels to others), là Pinhead est irrémédiablement méchant. Un véritable monstre.

On perd totalement cette dimension ambiguë qu’avaient les cénobites et qui pour moi était l’une des forces principales de l’univers.

Exit aussi la continuité avec les trois premiers films, et l’origine de la configuration des lamentations et des cénobites (Pinhead perd ici totalement son origine humaine). Bon, après, je sais que Clive Barker s’est fâché avec la production, donc il y a peut-être des histoires de droits qui font qu’il n’a pas été autorisé à reprendre des éléments du film.

Il y a aussi un côté « dans ta gueule » à l’attention des fans qui m’a un peu gênée (c’est bon, au bout d’un moment, on a compris que Barker n’aimait pas l’appellation « Pinhead »).

 

Malgré tout ça, j’ai quand même passé un bon moment de lecture. Parce que voilà, c’est Clive Barker, c’est bien écrit, bien mené très efficace.

Read more…

Books of blood (vol 1 à 3), Clive Barker

books-of-blood-clive-barker

Résumé

Des meurtres sanglants épouvantent New York, les jeunes garçons d’un pensionnat se livrent à un bien étrange culte, la mise en scène de Shakespeare réveille les fantômes d’un vieux théâtre, un fantôme hante un linceul et cherche à se venger, une simple course révèle des enjeux proprement infernaux, un livre de sang s’écrit sur une peau. Autant de nouvelles noires et troublantes, qui vous feront frissonner

 

Mon avis

Suite à un défi Face Off, qui proposait aux candidats de créer un maquillage inspiré de l’univers de Clive Barker, j’ai eu envie de me replonger dans ses écrits. J’avais beaucoup aimé Hellraiser pour son mélange entre horreur et beauté, et je ne suis pas déçue avec les Livres de sang.

 

Cette édition regroupe les six premiers volumes, soit seize nouvelles. Mis à part Rawhead rex, à laquelle je n’ai pas accroché des masses, je les ai toutes aimées.

  Read more…

Ne manquez aucune info en vous abonnant à la newsletter