La semaine dernière, je vous parlais de l’élaboration du scénario et de l’écriture du premier jet. Reprenons où nous nous étions arrêtés. Vous avez donc un roman tout beau, tout neuf, qui ne demande qu’à être corrigé et réécrit.

Commençons tout de suite par une petite mise au point : vous ne vous en tirerez pas sans faire de corrections. J’ai longtemps pensé qu’une simple relecture pour l’histoire et une pour la forme suffirait. C’est faux, c’est loin de suffire. Si vous écrire quelque chose de correct, il va falloir remettre sur le métier votre ouvrage.

 

Read more…