Tag: Japon

Vampire et fantômes japonais…

Ce mois-ci compte double !

 

J’ai le plaisir de vous annoncer deux nouvelles parutions.

 

  • Le vampire qui voulait devenir végétarien chez Nutty Sheep, dans leur anthologie Crappy Heroes.

 

 

Découvrez les aventures du comte Orlok dans sa quête pour devenir végétarien. Une nouvelle humoristique qui, je l’espère, saura vous faire rire.

 

Vous pouvez retrouver ce drôle de vampire en version numérique ou en version papier

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Neiges Éternelles, chez Fantasy Art and studies, dans leur anthologie sur le Japon.

 

Tamamo erre dans des montagnes enneigées, perdue, jusqu’à ce qu’elle découvre une auberge, les Neiges Éternelles, tenue par Yuki, une jeune femme solitaire. Mais cette paisible auberge cache bien des secrets…

 

Je retrouve avec joie Melle Sue (auteur de la couverture de Ceux du dehors), qui signe ici une superbe illustration.

 

Vous pouvez retrouver Neiges Éternelles en version numérique ou en version papier

 

 

 

 

 

 

Le nom Tamamo sera peut-être familier pour certains d’entre vous. Tamamo est déjà apparue dans une nouvelle éponyme, au sommaire de Brins d’Éternité.

 

 

Les neiges de l’éternel, Claire Krust

51vaybn6PPL._SX347_BO1,204,203,200_

Résumé

Dans un Japon féodal fantasmé, cinq personnages racontent à leur manière la déchéance d’une famille noble. Cinq récits brutaux qui voient éclore le désespoir d’une jeune fille, la folie d’un fantôme centenaire, les rêves d’une jolie courtisane, l’intrépidité d’un garçon inconscient et le désir de liberté d’un guérisseur. Le tout sous l’égide de l’hiver qui s’en revient encore.

 

Mon avis

Après avoir lu plutôt de bonnes critiques de ce livre, j’ai eu envie de tenter sa lecture. Je ne suis pas déçue, même si je dois avouer que ce n’est pas un franc coup de cœur.

 

Tout d’abord, pour prévenir ceux qui s’attendraient à un roman, il s’agit en fait de cinq histoires séparées, qui sont plus ou moins liées. On retrouve certains personnages d’une époque à une autre, avec pour toile de fond le destin d’une famille et l’hiver, omniprésent.

J’ai trouvé que cette structure était à la fois la force et la faiblesse de l’œuvre.

C’est très intéressant, car l’auteur peint le destin tragique d’une famille noble, qui passe en quelques décennies de la noblesse à la déchéance. Les histoires se répondent, les personnages se font écho. J’ai bien aimé la structure non linéaire, avec les allers-retours entre les époques, le jeu de piste qui se dessine.

Mais par moment, j’ai trouvé la structure assez frustrante. Il y a des questions auxquelles le lecteur n’a pas de réponse : qu’est-il advenu de Yuki après son départ ? Qui est le père de son enfant ? Qu’est devenu Shota ? Pourquoi a-t-il quitté la demeure familiale ? Que va devenir Akira ?

Je comprends que l’auteur veuille garder une part de mystère, mais j’ai trouvé ça très, très frustrant de ne pas pouvoir aller au fond des choses.

Read more…

Ne manquez aucune info en vous abonnant à la newsletter