Comment bien équilibrer les forces et faiblesses de ses personnages ?

 

Comment faire pour qu’ils aient des compétences, mais aussi des faiblesses, sans que ça paraisse artificiel? 

Comment créer un bon antagoniste qui donne du fil à retordre aux protagonistes? 

 

Tant de questions que les écrivains se posent, et il se trouve que j’ai découvert des éléments de réponse dans le film Don’t Breathe, dont je vous livre ici mon analyse. 

 

 

 

Comme d’habitude, attention aux spoilers, et bon visionnage !