Tag: Lovecraft

Celles dont le nom fait frémir

J’ai l’immense plaisir de vous annoncer la sortie de Celles dont le nom fait frémir chez Hydralune, dernier tome de la trilogie Kerys.

Vous pouvez admirer le splendide travail de Melle Sue sur la couverture

Branle-bas de combat à Sainte-Victoire : les Dévoreuses arrivent !

Les mercuriens et leurs nouveaux alliés doivent faire face à la plus grande menace qu’ils aient jamais affrontée et le sort semble se liguer contre eux. Déjà attaqués dans l’ombre par les individualistes de Maréchal et les Indicibles menés par Orchua, voilà qu’un général ambitieux tente de profiter de la situation pour prendre le contrôle des brigades et que la flotte austrénienne attaque.

La plus importante bataille des mercuriens s’annonce bel et bien serrée !

Celles dont le nom fait frémir est disponible en papier et en numérique chez Hydralune.

Vous pouvez également retrouver le roman en numérique chez Amazon, Fnac, Kobo et Google play

Les Fantômes de la rue Paillot

J’ai le plaisir de vous annoncer la sortie chez Hydralune d’une nouvelle dans l’univers de Kerys : Les fantômes de la rue Paillot

Clément Delpierre, inspecteur parisien du cinquième arrondissement, est en alerte : de mystérieuses apparitions terrorisent les habitants de la rue Paillot.
S’agit-il vraiment de fantômes ou les Abominations sont-elles à l’œuvre ? Pour résoudre ce mystère, Clément aura besoin de toutes ses ressources, ainsi que de l’aide d’Abriel Dondelange.

Cette nouvelle est disponible gratuitement en numérique chez Hydralune, alors n’hésitez pas !

(Attention, Les Fantômes de la rue Paillot se déroule entre les tomes 2 et 3 de Kerys. Il est préférable d’avoir lu les deux premiers tomes de la série !)

Bonne lecture !

Catherine Loiseau

Sortie de « Ceux du dehors », Tome 2 de Kerys

Il est tout beau, il est tout neuf, le tome 2 de Kerys, Ceux du dehors, est sorti !

 

 

 

Plus de six mois ont passé depuis la victoire des humains sur les Abominations et la clôture de toutes les failles.

Kerys goûte la paix retrouvée ; Honoré Rocheclaire et Artémise Bouquet convolent en justes noces. La fête sera courte : le moment est venu de secourir Érika Zhaan, retenue prisonnière dans une faille à proximité de Sainte-Victoire. Au cours de leur incursion en territoire ennemi, les mercuriens découvrent l’ampleur de la menace. Les Abominations n’ont pas décidé de passer leur chemin, au contraire, elles semblent avoir trouvé un appui inattendu chez certains humains : les individualistes. Ces nouveaux alliés semblent avoir pour but d’abattre à la fois le gouvernement et les brigades du mercure.

Face à ces menaces, Honoré, Artémise, Erika et les mercuriens vont devoir rivaliser d’ingéniosité et courage…

 

 

Vous pouvez retrouver Ceux du dehors en version papier chez Hydralune, ou en numérique chez Hydralune, Amazon, Fnac, Kobo et Google play !

 

 

 

Et pour fêter la sortie du tome 2, Ceux du mercure est en promotion aujourd’hui et demain : 0,99 € au lieu de 2,99 € chez Hydralune, Fnac, Kobo et Google play !

 

 

 

Sortie de Ceux du mercure, chez Hydralune

Il est tout beau, tout neuf : mon nouveau roman, Ceux du mercure, est sorti chez Hydralune !

 

 

 

Automne 1890

Sainte-Victoire, la capitale de Kerys, connaît une paix relative : les brigades du mercure veillent au grain, contiennent les attaques d’Abominations et scellent les failles par lesquelles ces féroces créatures apparaissent.

Cette fragile quiétude vacille quand une bombe explose au cœur de la ville. L’enquête de la police semble impliquer un mécanicien des brigades du mercure. Le capitaine Honoré Rocheclaire doit faire la lumière sur cet incident. Mais rapidement, l’affaire prend des ramifications inattendues. Pourquoi des ressortissants austréniens, nation en froid avec Kerys, se mêlent-ils de la partie ? Que cache Maximilien Rocheclaire, le brillant oncle d’Honoré ? Pourquoi les Abominations, qui jusque-là s’étaient tenues tranquilles, recommencent-elles à attaquer ?

Face à ces questions, les certitudes que les mercuriens tenaient pour acquises pourraient bien voler en éclats…

Ceux du mercure est le premier tome d’une trilogie alliant univers steampunk et horreur lovecraftienne, le tout avec une bonne dose d’humour et des personnages au caractère bien trempé. Au programme : aventure, action, Abominations, corsets et hauts-de-forme!

 

 

Ceux du mercure inaugure une nouvelle trilogie, Kerys, qui mêle univers steampunk et ambiance lovecraftienne, action et humour, le tout servi par des personnages hauts en couleur.

 

 

Il est disponible au format papier (et dédicacé de mes douces mains) ou en numérique sur la boutique Hydralune.

 

 

Envie d’en savoir plus? découvrez gratuitement le premier chapitre du roman !

 

Pour vous familiariser avec l’univers, vous pouvez aussi essayer Nouvelles de Kerys, disponible en papier, ou gratuitement en numérique chez Hydralune, Amazon, Fnac, Kobo ou Google play !

 

 

Bonne lecture !

 

 

Maplecroft, Cherie Priest

Résumé

Fall River, 1894. Lizzie Borden a été acquittée du meurtre de son père et de sa belle-mère, sauvagement tués à coups de hache. Elle et sa sœur aînée Emma se sont retranchées dans une grande maison, Maplecroft.

Lizzie Borden a été acquittée, mais elle est bien coupable de ce crime, bien qu’elle ait eu de très bonnes raisons de tuer les choses qu’étaient devenues les Borden. Et ce mal insidieux rôde toujours à Fall River…

Mon avis

J’avais entendu parler de ce livre par Cherie Priest elle-même, lors d’un podcast consacré à l’horreur lovecraftienne. Je l’ai donc mis sur ma liste de Noël et le voici donc maintenant en critique sur ce blog.

Le roman prend comme point de départ l’affaire Lizzie Borden, une très célèbre affaire de la fin du XIXe jamais vraiment élucidée. Lizzie Borden a bien existé et a effectivement été accusée du meurtre de son père et de sa belle-mère. Il y a eu un procès, au cours duquel elle a été acquittée. Après cela, elle et sa sœur se sont retranchées dans une maison qu’elles avaient fait construire : Maplecroft.

Sur cette base historique, Cherie Priest a créé une histoire d’horreur victorienne et lovecraftienne : Lizzie Borden a bien tué ses parents à coup de hache, mais parce qu’une force inconnue les avait contaminés et transformés en une sorte de monstre aquatique.

C’est original et plutôt bien ficelé.

Read more…