Challenge « La roue du temps » : T5 « Fires of Heaven »

Résumé :

Rand est toujours en compagnie des Aïels et tente d’unifier les tribus, tout en continuant à apprendre à canaliser avec Asmodée, qu’il a capturé et asservi. Egwene poursuit son apprentissage de rêveuse, tandis que Nynaeve et Elayne quittent Tanchico. Mais de grands bouleversements se préparent : Siuan, la chaire d’Amyrlin déchue, tente de retrouver les Aes Sedai renégates, tandis que la reine Morgase lutte contre l’emprise de Rahvin, l’un des lieutenants du Ténébreux. Et dans l’ombre du monde des rêves, Moghedien l’Araignée guette.

 

Mon avis :

Contrairement au tome précédent que j’avais mis du temps à terminer, celui-ci s’est révélé beaucoup plus addictif. Autant j’avais eu du mal avec Rand et Egwene dans le précédent tome, autant j’ai bien aimé leur évolution dans celui-ci (Bon, Egwene est un peu garce par moments).

Rand commence à accepter sa destinée, et du coup, passe un peu moins de temps à s’apitoyer sur lui-même et un peu plus à agir. L’évolution de sa relation avec Aviendha est intéressante (sachant qu’il y a déjà Elayne et Min dans le circuit, je me demande comment ça va tourner).

 

Ce tome fait la part belle à Nynaeve, avec son caractère de chien, mais qui en voit quand même des vertes et des pas mûres. Je n’irai pas jusqu’à dire qu’elle s’adoucit, mais en tout cas, elle évolue et semble plus mature.

 

Côté révélation, on est assez servis (la véritable identité de Lord Gaebril, la chef de l’Ajah Noir, l’apparition de Birgitte dans le monde réel). Et que dire de l’action : une vraie bataille avec des Aes Sedai (et ça envoie), Moiraine Vs Lanfear, Nynaeve Vs Moghedien… Le final est haletant et donne vraiment envie de savoir la suite (d’autant plus que Perrin est totalement absent de ce tome et qu’il me tarde de savoir ce qui lui est arrivé).

 

Bref, la suite !

Laisser un commentaire