Mauvaises filles : incorrigibles et rebelles

J’avais déjà repéré ce livre dans la boutique des Machines de l’île à Nantes il y a quelques mois. Je ne l’avais pas pris à l’époque faute de budget, mais je me suis laissée tenter par un exemplaire d’occasion un peu plus abordable, parce que la thématique m’intéressait, et que le format m’intriguait.

 

En effet, « mauvaises filles » s’organise sous forme d’une vingtaine de portraits. À chaque fois, on découvre une jeune fille en marge de la société pour une raison ou une autre, qu’elle soit vagabonde, prostituée, fille-mère, hystérique, voleuse ou rebelle.

Chaque portrait comporte un court texte qui présente la jeune fille en question et pourquoi elle est en marge. Les autres pages compilent des témoignages, des photos, des caricatures, des extraits de journaux, de lois, illustrant le propos.

Le livre s’organise selon trois époques : le XIXe, le XXe jusqu’aux années soixante, et l’époque moderne, des années soixante-dix à maintenant.

C’est assez bien vu, car ça permet d’avoir un large panel de ces mauvaises filles, et que, sous forme de portraits, on saisit bien plus vite la réalité des vies de ces femmes.

Il y a des choses qui font vraiment froid dans le dos, notamment au niveau du consentement, du rapport au corps et surtout au niveau de la protection de l’enfance. On se rend compte à la lecture combien on a évolué dans ces domaines (sans oublier que beaucoup de chemin reste à faire).

 

Malgré tout, je reste un peu sur ma faim avec cette lecture. J’ai trouvé que le livre survolait trop les thèmes sans jamais les approfondir.

Oui, c’est très intéressant et ça brosse un portrait vivant de ces mauvaises filles à qui nous devons tant parce qu’elles ont les premières brisé des règles. Mais j’aurais vraiment aimé en savoir plus et que ces portraits aillent un peu plus au fond de leur sujet (mais bon, je pense que ça aurait considérablement augmenté la taille du livre).

Ce billet a zero commentaire

Soyer le premier à commenter.!

Laisser un commentaire

Ne manquez aucune info en vous abonnant à la newsletter