Search results for 'Writing Excuses'

Writing excuses : Les plot twists

WX-10-Logo3

 

Contrairement aux autres saisons, cette saison de Writing excuses sera une master class d’écriture géante. Il y aura de la théorie et des exercices à faire, pour tous ceux qui veulent progresser en écriture.

Chaque mois sera consacré à un sujet, il y aura deux épisodes de théorie, un épisode d’exercice, et un épisode hors sujet.

Episode 35 : percer dans l’édition.

L’une des anciennes élèves de Dan Welles raconte comment elle a réussi à percer dans l’édition.

Episode 36 : comment le contexte influe-t-il sur un plot twist

Un plot twist : retournement, qui surprend le lecteur, mais qui lui apparaît tout à fait logique et même inévitable, quand il y réfléchit bien.

Pour qu’un plot twist fonctionne : il faut que ça surprenne le lecteur, mais aussi que ça surprenne les personnages, sans paraître artificiel (ou sans faire passer les personnages pour des idiots qui n’ont rien compris).

Un plot twist n’est satisfaisant que s’il s’inscrit dans un contexte : quel va être l’impact du plot twist sur l’histoire et les personnages ? Comment le construit-on pour amener la révélation ?

Red herrings : le chiffon rouge, celui qu’on agite pour détourner l’attention du lecteur et pour construire le vrai plot twist.

On peut aussi utiliser des scènes qui ont plusieurs usages (présenter les personnages, faire avancer l’action, mais aussi préparer le plot twist).

Exercice : prendre une œuvre qu’on aime avec un plot twist à la fin, et regarder comment l’auteur a construit le cheminement, quels sont les éléments qui annoncent, quelles sont les fausses pistes qui distraient l’attention.

Episode 37 : animer de bonnes tables rondes et les modérer.

Avec Marc Tassen.

Episode 39 : Questions et réponses sur les plot twists

Les twists de genre ? Une bonne ou une mauvaise idée ?

Changer de genre en cours de l’histoire. Ça peut plaire à des lecteurs, mais en aliéner d’autres. Il faut surtout se rappeler qu’on fait des promesses au lecteur en début de livre, et qu’on doit respecter ces promesses, malgré le twist

Qu’est-ce qui fait un bon plot twist et un qui ne marche pas ?

Le bon plot twist est bien préparé. Mais de toute manière, on ne peut avoir tout le monde, il y aura toujours une partie sur qui ça ne fonctionnera pas.

Quel est la plus grosse erreur qu’on peut commettre en insérant un plot twist ?

Créer le livre à partir du plot twist, et négliger le reste de l’histoire. Quand le lecteur comprend le plot twist bien avant les personnages.

Le mois prochain : les fins

Writing excuses : le milieu d’une histoire

WX-10-Logo3

 

 

Contrairement aux autres saisons, cette saison de Writing excuses sera une master class d’écriture géante. Il y aura de la théorie et des exercices à faire, pour tous ceux qui veulent progresser en écriture.

Chaque mois sera consacré à un sujet, il y aura deux épisodes de théorie, un épisode d’exercice, et un épisode hors sujet.

Ce mois-ci, c’est le milieu d’une histoire qui est concernée

 

 

Épisode 27 : pourquoi est-ce que je ne peux pas passer directement à la fin ?

Ce qui est difficile avec les milieux, c’est qu’on n’a pas l’excitation du début ni celle de la fin ?

Le milieu sert à poursuivre ce qu’on a lancé dans le début, et prépare la fin. Si le milieu n’est pas développé, la fin ne sera pas satisfaisante.

Pour que le milieu soit satisfaisant, il faut qu’il fasse avancer l’histoire : il faut que ce qui arrive au héros ait une relation avec la question dramatique générale.

On joue aussi avec les attentes du lecteur : il attend la fin et la résolution, et l’auteur fait du teasing avec les différentes péripéties.

Si on n’est pas motivé par le milieu, c’est sûrement parce qu’on a un problème de construction, ou de personnage… Il ne faut pas hésiter à procéder à des modifications, changer de lieux, de points de vue… Si on n’est pas excité par l’écriture du milieu de son histoire, il y a de fortes chances que le lecteur ne le soit pas à la lecture.

 

Read more…

Writing excuses, les descriptions

WX-10-Logo3

Contrairement aux autres saisons, cette saison de Writing excuses sera une master class d’écriture géante. Il y aura de la théorie et des exercices à faire, pour tous ceux qui veulent progresser en écriture.

Chaque mois sera consacré à un sujet, il y aura deux épisodes de théorie, un épisode d’exercice, et un épisode hors sujet.

Juin : Les descriptions

Épisode 23 : peux-tu me montrer comment on raconte ?

Show, don’t tell – Montre, ne raconte pas. Comment utiliser les mots pour bien montrer ce qui arrive ?

― Utiliser le personnage point de vue et sa sensibilité pour colorer la narration. Un personnage a son histoire, sa sensibilité, il va employer un vocabulaire particulier, noter des détails…

― Limiter les adverbes, qui au final ne veulent souvent pas dire grand-chose.

― On peut jouer sur la longueur des phrases, sur leur rythme pour créer une respiration dans le texte, qui va donner des émotions et impliquer le lecteur.

Exercice d’écriture : Se poser dans une pièce durant 30 minutes et décrire tout ce qu’on peut.

Faire une pause, puis redécrire la pièce, mais comme si on faisait une description dans un genre particulier (policier, SF…).

Faire une pause, puis décrire de nouveau la pièce, du point de vue d’un personnage d’une histoire qu’on est en train d’écrire.

Read more…

Writing excuses, le début d’une histoire

WX-10-Logo3

Contrairement aux autres saisons, cette saison de Writing excuses sera une master class d’écriture géante. Il y aura de la théorie et des exercices à faire, pour tous ceux qui veulent progresser en écriture.

Chaque mois sera consacré à un sujet, il y aura deux épisodes de théorie, un épisode d’exercice, et un épisode hors sujet.

Avril : le début d’une histoire

Épisode 13 : mais où va mon histoire ?

Le début = l’endroit où on fait les promesses au lecteur. C’est ce qui donne à l’histoire sa forme. Il faut déterminer ce qu’on veut.

La fin = quand on la connaît, il est plus facile de repartir en arrière et de déterminer quels seront les indices dont le personnage principal aura besoin pour parvenir à la fin.

Les genres = quand on écrit dans un genre, il faut en connaître les codes. Pas pour les appliquer à la lettre, mais pour savoir comment ça fonctionne, quelles seront les attentes…

Les formules d’écriture (ex. les trois actes) ne sont que des guides, qui ne servent que si on comprend comment se structure une histoire et comment on peut utiliser des archétypes.

Exercice d’écriture :

Prendre un film, une série… Choisir une des intrigues secondaires, voir quelles sont les promesses faites… puis changer cette intrigue de manière à ce qu’elle soit l’intrigue principale.

Read more…

Writing excuses : peindre un paysage

WX-10-Logo3

Contrairement aux autres saisons, cette saison de Writing excuses sera une master class d’écriture géante. Il y aura de la théorie et des exercices à faire, pour tous ceux qui veulent progresser en écriture.

Chaque mois sera consacré à un sujet, il y aura deux épisodes de théorie, un épisode d’exercice, et un épisode hors sujet.

Mai : peindre un paysage

Épisode 18 : construire un monde au complet. Êtes-vous cinglé ?

Podcast pour ceux qui créent des mondes, les raffinent à l’infini, mais sans jamais rien écrire dessus, parce que leur monde n’est jamais assez complet.

Il faut se rappeler qu’une bonne histoire est en général une histoire avec de bons personnages, et un environnement. Si on a que l’environnement, c’est une encyclopédie

Pour bien construire un monde :

– Réfléchir à la magie, ou à la technologie qu’on veut, qui va rendre le monde unique. Réfléchir aux implications, pour la société, pour l’économie…

– Réfléchir aux spécificités, à la géographie…

– Réfléchir à l’histoire qu’on veut, à ce que le héros va rencontrer. Développer ces aspects du monde, ce seront les plus importants.

– On n’a pas besoin de tout détailler, il faut juste donner l’illusion qu’on sait tout ce qu’il y a à savoir pour ce monde.

– Pour les recherches, ne pas hésiter à multiplier les sources. Lire de tout, chercher les grandes tendances du comportement humain, plutôt que des exemples culturels.

– Ne pas hésiter à chercher des experts dans le domaine où on veut écrire.

Read more…